Apple se lance dans les médias !

 

  • Les débuts d’Apple  dans les médias !

Lundi dernier, Apple s’est retrouvé sous le feu des projecteurs avec des annonces fracassantes ! Apple a levé le voile sur son nouveau service d’accès à la presse,proposant un accès à plus de 300 magazines et titres de presse pour 9,99$/mois. Ce bouquet est loin de faire l’unanimité, notamment auprès des éditeurs de presse. En cause, la répartition des recettes : Apple prendrait 50% des revenus, ce qui a fait se détourner plus d’un éditeur de ce nouveau service. Certains estiment que cela pourrait ouvrir une brèche massive dans leur paywall et donc fragiliser un modèle économique qui commençait à porter ses fruits. Une chose est sûre, ce n’est surement pas fait pour aider la presse. Et qui est prêt à payer 120$ par an pour lire des magazines ?

Par ailleurs, le nouveau service streaming vidéo reste, même après la keynote (notre résumé ici), toujours assez opaque. Malgré un coup de com’ tenté par Apple en faisant appel à des stars (vieillissantes), Hollywood n’est toujours pas convaincu par l’offrenon plus. Mais l’enjeu n’est pas là. D’autant plus qu’Apple TV+ n’a même pas besoin d’être rentable.

Hasard du calendrier ou pas, YouTube a décidé de jeter l’éponge dans le streaming vidéo payant. La concurrence de NetflixAmazonDisney et… Apple aurait-elle eu raison de la plateforme ?

De son côté, Snapchat crée davantage de programmes originaux pour mobile, en misant davantage sur du contenu premium qui arrivent de plus en plus sur mobile.

Aussi cette semaine :

La réforme (controversée) du droit d’auteur a enfin été adoptée mardi au Parlement Européen. Alors victoire pour la démocratie ou fin de la liberté sur Internet ? De manière générale, cette réforme est plutôt bien vue par les milieux culturels qui espèrent engranger des revenus de la part des plateformes. C’est même un « immense soulagement » pour le Directeur général de la SACEM. Mais cela n’est pas du goût de tout le monde. Des Youtubeurs tentent toujours de lutter et le font savoir. Cela apparaît également comme un énorme aveu d’échec pour les GAFA, qui avaient pourtant fait preuve d’intense lobbying. Pour d’autres, cette réforme contribue ainsi à diviser l’Internet en trois, entre les Etats-Unis, l’Europe et la Chine.

En France, Emmanuel Hoog a rendu son rapport sur la création d’un conseil de déontologie des médias. Il préconise la création d’une instance d’auto-régulation de l’information, sans pouvoir de sanction et, bizarrement, laisse au CSA un pouvoir co-régulation sur la déontologie de l’info.

Aux Etats-Unis, l’administration attaque Facebook en justice pour discrimination publicitaire en matière de logement et enquête à ce sujet aussi sur Google et Twitter. Etats-Unis toujours, après les révélations du rapport Mueller et la disculpation de Donald Trump dans une quelconque implication de la Russie dans sa campagne en 2016, les médias font profil bas pendant que le président n’hésite pas à les qualifier « d’ennemis du peuple ».

3 CHIFFRES

50% – c’est le pourcentage des 16-18 ans qui n’est pas sur Facebook en France

200 millions d’heures – c’est le temps qu’est consommé YouTube par jour sur l’écran TV

$300 millions – c’est la somme dépensée par Mac Donalds pour acheter une compagnie spécialisée dans la personnalisation

https://itunes.apple.com/us/album/embrace-of-the-serpent-original-motion-picture-soundtrack/1073675079

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s