Karolina Pasierbska – Album “Beautiful Creation”…. Emotional Voice of Jazz

Karolina Pasierbska – Album Beautiful Creation

Emotional Vocal jazz

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd

The Orchard

La voix haut perche ou la voix murmure, il y a de l’emerveillement a chaque parole, chaque refrain. On pourrait la chercher, on pourrait la trouver, comme un labyrinthe de bonheur a suivre un chemin de vie et rien d’autre. La legerete est parfois tres soutenable quand elle a du charme et du plaisir. La legerete est un souffle sur la vie, sans trompette, ni bougies, mais c’est un balancement, peu de dehanchement, juste un enchantement. Karolina Pasierbska, de ses plaines cosaques a conquis ce ton juste, beau et sobre a la fois. Un rien qui fait de cette demoiselle, une belle dame. Des textes, des intentions comme « Human Rights » qui en disent long sur le questionnement de la belle personne. Car cheminer dans l’univers n’est pas juste une ballade onirique. On se doit aujoud’hui d’ouvrir grand les yeux, sinon d’ouvrir grand son cœur. Le monde est en demande de grande chose, de grandes causes. Non par plaisir mais par urgence de vie, on se doit de porter ses nos et ses pas au dela des sentiers rabattus. Autant de chansons, autant de temoignages que Karolina nous delivre. Et c’est un pas ivre que je respire a ces melodies et histoires troublantes.

Un album a ne pas rater, un album a s’inspirer et a respirer.

Hellen Page

Beautiful Creation (descriptive)

Beautiful Creation is a melodic jazz album dreamed up by Michael Shepstone and Stephen Ennever both of whom have been involved in many other musical projects.

After writing the songs they searched for the right vocalist who could inject the warmth and feeling into the tracks, and after hearing Karolina Pasierbska singing in a club in Munchen they invited her to join the project.

Her smooth vocals compliment the songs and the lyrics and add a dreamy feel to songs such as “ Beautiful Creation “ and “Too Good For Me “ Her rendition of “Good Morning Boss” and “Tomorrow Tonight” add a sparkle Whereas in the song “ Human Rights” and “If I Were Her” you can feel the desperation of the lonely heart.

“Emotional” is one of the highlights of the album and is sure to secure a lot of covers.

All in all a great album and one for any connoisseur

Introducing Karolina Pasierbska the voice of melodic jazz.

Growing up in the small town of Trzebnica in Poland, music was always her passion – first as a dancer, then the piano and finally as a singer of many different styles and genres. 

In 2007 she finished her vocal studies and immediately took the position of soloist in Stadttheater Bremerhaven in Germany. In 2012 onwards, Karolina performed the main role from the Austrian musical „Sissi – Liebe, Macht & Leidenschaft“ across Germany, Austria and Switzerland melting the hearts of thousands fans with her delicate and beautiful voice.

Although she has made a name for herself singing opera and musical her heart has always leaned towards jazz and when she was approached to record a jazz album it was a done and dusted deal.

The resulting album is a combination of original songs and her warm heartfelt vocal style bringing the lyrics and tracks to life.

Close your eyes and dream.

Beautiful Creation (french descriptive)

Beautiful Creation est un album de jazz mélodique imaginé par Michael Shepstone et Stephen Ennever qui ont tous deux été impliqués dans de nombreux autres projets musicaux.

Après avoir écrit les chansons qu’ils ont cherché le chanteur droit qui pourrait injecter la chaleur et le sentiment dans les pistes, et après avoir entendu Karolina Pasierbska chanter dans un club à Munchen, ils l’ont invitée à rejoindre le projet.

Son chant lisse complimente les chansons et les paroles et ajoute une sensation rêveuse à des chansons telles que “belle création” et “trop bon pour moi” son interprétation de “Good Morning Boss” et “demain soir” ajouter un éclat alors que dans la chanson “droits de l’homme” et “si je wer e elle “vous pouvez ressentir le désespoir du cœur solitaire.

“Émotionnel” est l’un des points saillants de l’album et est sûr de sécuriser beaucoup de couvertures.

Dans l’ensemble un grand album pour tous les connaisseurs

Présentation de Karolina Pasierbska la voix du jazz mélodique.

En grandissant dans la petite ville de Trzebnica en Pologne, la musique a toujours été sa passion-d’abord comme une danseuse, puis le piano et enfin comme un chanteur de nombreux styles et genres différents.

En 2007, elle termine ses études vocales et prend immédiatement la position de soliste au Stadttheater Bremerhaven en Allemagne. À partir de 2012, Karolina a joué le rôle principal de la comédie musicale autrichienne «Sissi – Liebe, macht & Leidenschaft» à travers l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, fondant le cœur de milliers de fans avec sa belle et délicate voix.

Bien qu’elle se soit fait un nom pour chanter l’opéra et la comédie musicale, son cœur s’est toujours penché vers le jazz et quand elle a été approchée pour enregistrer un album de jazz, c’était une affaire faite et dépoussiérée.

L’album qui en résulte est une combinaison de chansons originales et son style vocal chaleureux chaleureuse apportant les paroles et les pistes à la vie. Fermez les yeux et rêvez

“Tech Trends 2019”, Amy Webb décrypte notre avenir dominé par l’IA

Injecter des nuages en eau de mer dans le ciel pour réguler la température, se retrouver enfermés dans notre smart-home avec un micro-ondes qui refuse de nous préparer à manger parce qu’il a décidé que nous avons besoin d’un régime, un service premium payant réservé aux riches pour bénéficier de la protection des données – voici quelques scénarios de notre futur possible. Amy Webb, la fondatrice de l’Institut Future Today et professeure à la New York University Stern School of Business a publié ce week-end son rapport “Tech Trends 2019” lors du festival SXSW à Austin, Texas.

Pour cette 12ème édition de son ouvrage visionnaire sur les enjeux à suivre à court et long terme, 315 tendances dans la tech et la science ont été détectées (+30% par rapport aux précédents rapports), une augmentation due à l’accélération des technos l’année dernière, des biotechnologies aux réalités mixtes, en passant par les satellites ou encore le transport. Comme pour la dernière décennie, le rapport est dominé par l’IA comme enjeu principal pour l’ensemble des secteurs, y compris les médias.

Déclinées en 48 scénarios calculés par des algos, elles prédisent un avenir mi optimiste (17) mi catastrophique (11), et incitent surtout à l’action.

La méthode
Quel rapport entre Walmart et les genomes ? S’il fallait retenir une idée de ce rapport de 381 pages c’est bien qu’il ne suffit pas de regarder sa propre industrie pour comprendre les tendances à venirLes technos convergent de plus en plus : impression 4D, décryptage des génomes avec CRISPR-Cas9, micro-agriculture combinés feront que nos aliments en 2030 ne viendront plus de l’Amazonie, mais bien d’Amazon, qui a d’ailleurs annoncé la semaine dernière la sortie une nouvelle chaîne d’épiceries. Pour prévoir efficacement le futur, selon Amy Webb, les entreprises devraient modifier leur relation au temps pour trouver le bon équilibre entre décisions tactiques, stratégiques et visions à long terme.

7 idées clés à emporter du rapport 2019

1. La mort de la vie privée

En 2019, nous sommes devenus des machines produisant perpétuellement des données (de façon volontaire ou non), à travers l’utilisation de nos smartphones, smart-speaker ou dans nos smart-homes tout court. Un nouvel enjeu pour les entreprises qui traitent nos données : stocker et protéger les données, et éviter les biais dans leur utilisation.

2. VSO est le nouveau SEO 

D’ici fin 2020 la moitié de nos interactions avec des ordinateurs se fera par la voix. La “Voice Search Optimization” vient alors le nouvel enjeu pour être trouvé dans un océan de contenus. Selon Amy Webb40% des ménages américains seront équipés d’un assistant vocal d’ici fin 2019.

3. La domination des “Big Nine”

La recherche autour de l’IA est aujourd’hui concentrée entre les mains de seulement 9 companies tech (Google, Amazon, Microsoft, Apple, IBM et Facebook aux US, et Baidu, Alibaba and Tencent en Chine). Les labos de recherche dépendent de leurs données, outils et moyens. Des systèmes d’IA complexes seront construits sur l’un de ces environnements, des décisions difficilement réversibles.

4. PDR, un dossier de données personnelles

Des compilations de l’ensemble de nos données, des données d’utilisation de nos smartphones à nos diplômes d’école, qui seront passées de génération en génération, et dont nous serons, normalement, les propriétaires. Cette tendance sera soutenue par les moyens de la reconnaissance faciale et vocale, de la détection de la structure de nos os (sur laquelle travaille l’armée aux US) et même de la reconnaissance de personnalité.

5. L’ascension continue de la Chine, non seulement en IA

La tendance évoquée l’année dernière est confirmée. Conquête de l’espace, nouvelle génération d’Internet, édition des génomes, voitures électriques… “Aucun autre gouvernement est dans la course vers l’avenir de façon aussi contrôlée et véloce”, même si un ralentissement de l’économie signifiera aussi une décélération dans ces industries. Un rapport de l’institut Elsevier voit la Chine comme la puissance dominante en IA dans les 5 années à venir.

6. La réglementation juridique des nouvelles technos

Les juristes du monde entier sont dépassés par la vitesse et l’étendue des développements de nouvelles technos, et il leur sera difficile de proposer des lois adéquates.

7. La consolidation

La collaboration entre géants de la tech, médias et robotique est bénéfique pour les développements techniques, mais attire aussi l’attention des régulateurs.

La robotique moléculaire, des collaborations de robots, des robots hackés par des humains, des flottes de drônes et leurs centres de contrôle, des bateaux autonomes et voitures sous-marines et le retour du voyage supersonique sont d’autres tendances évoquées dans le rapport. Amy Webb dresse aussi la liste des villes les plus “smart”, avec en numéro 1 cette année Copenhague, suivie d’autres capitales nordiques. Pas étonnant quand on connaît leur puissance en termes d’innovation.

Les enjeux pour les médias

Un chapitre est consacré aux tendances détectées pour le secteur des médias, de l’édition et des réseaux sociaux. L’IA y est évidemment prédominante, avec des compétences à acquérir d’urgence.

Maîtriser les algorithmes et les données

Des compétences nouvelles sont demandées aux journalistes pour investiguer des sujets autour de l’IA et les algos. Il est plus que jamais important de rendre transparent le fonctionnement des algos, pour comprendre d’où vient une information et comment elle est diffusée. Nous arriverons bientôt au point critique où nous ne serons plus capables de distinguer entre un jeu de données détérioré volontairement ou modifié accidentellement. Le reportage assisté par ordinateur est augmenté par l’IA et permet, grâce à l’indexation multilingue, à l’extraction d’entités, à la visualisation algorithmique et à l’analyse multidimensionelle des jeux de données pour trouver des liens impossibles à détecter auparavant. Le “crowdlearning” scrute en parallèle les comportements des utilisateurs sur les plateformes pour en déduire des tendances. La demande de compétences dans ces domaines sera exponentielle pour les rédactions, mais difficile à satisfaire pour le service public, qui manque de moyens pour attirer ce type de profils. Il s’agira non seulement d’être capable d’utiliser l’IA pour investiguer des masses de données, mais aussi d’investiguer sur les IA et les algos eux-mêmes.

https://www.amazon.fr/Budapest-Original-Motion-Picture-Soundtrack/dp/B079ZV79FN/ref=sr_1_fkmr0_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=atty+pacsay&qid=1552451270&s=music&sr=1-1-fkmr0

Pour entraîner l’IA, on manque aujourd’hui cruellement de jeux de données fiables. Des chercheurs du Data to AI Lab au MIT Laboratory for Information and Decision Systems sont en train, grâce au machine learning, de créer des jeux de données synthétiques (SynLBD) pour éviter les biais des bases d’entraînement habituels, comme les fameux emails d’Enron. Selon Amy Webb, ces jeux de données artificiels seront de plus en plus importants. L’IA aidera aussi au fact-checking automatisé par des algorithmes, sans qu’Amy Webb n’aille cependant plus en détail sur cette partie (le mot blockchain n’est même pas évoqué dans cette partie du rapport).

Elle évoque en revanche le besoin d’une “transparence radicale” désormais, pour contrer la perte de confiance à laquelle sont confrontés les les médias, depuis les scandales Cambridge Analytica, les élections US et la diffusion continue de fake news.

Tirer profit des nouvelles technologies pour rendre un service personnalisé et créer l’engagement

La GAT (Génération automatique de textes) pourra servir aux médias pour proposer non seulement une seule version d’un texte, mais pour adapter le texte aux différents publics. Les données annuelles du Berkshire Hathaway’s pourraient ainsi être présentées différemment à un public d’experts de la finance, d’étudiants ou de non professionnels, et peuvent aider à atteindre de nouvelles cibles. Les médias peuvent aussi renforcer leur relation avec l’audience par les plateformes de messageries, qui concentreront, à l’instar de WeChat, de plus en plus de fonctionnalités, avec un enjeu important de monétisation grâce à un service personnalisé.

https://itunes.apple.com/us/album/budapest-noir-original-motion-picture-soundtrack/1314961534

Dans le même sens, l’apparition de rédactions éphémères et d’éditions limitées très ciblées pour un seul événement permettra d’atteindre des cibles spécifiques et de proposer des modèles publicitaires efficaces. Le retour des newsletters et podcasts, mais aussi l’évolution des réalités mixtes, permettent d’atteindre une audience de niche, et les modèles “One to few” vont encore grandir, le journalisme se transformant en réel “service“.

Des nouveaux formats audio et visuels permettront d’engager davantage l’audience. Interactivité, immersion et personnalisation sont les 3 enjeux clés. Bandersnatch de Netflix n’est qu’un début. A l’instar de la maison de production Eko qui crée des expériences vidéos interactives, ces nouvelles narrations vont se diffuser plus largement, notamment aussi avec des nouveaux formats pour les assistants vocaux et les réalités mixtes. Eko est d’ailleurs en train de construire une plateforme pour Walmart.

La fragilité numérique, consolidation… et fragmentation des offres 

Des contenus uniquement accessibles en ligne créent une nouvelle fragilité. Des sites fermés à cause de problèmes économiques, comme The Village Voice, avec des reportages d’investigation récompensées, le Rocky Mountain News, ou encore le Tampa Tribune coupent du jour au lendemain l’accès à des informations. A la fin d’un partenariat entre Microsoft et la NBC, le projet a été dépublié. Sous le gouvernement Trump, de nombreuses études et statistiques auparavant accessible en ligne ont été dépubliées. Des solutions pour garantir une archive numérique accessible sont à trouver.

Coupures dans les budgets des rédactions, dépendance de plus en plus grande envers les agences de presse, regroupement de médias et dérégulation par le FCC créent un déséquilibre dans le paysage média US, avec des déserts de désinformation naissant dans les zones rurales. Une menace pour la démocratie qui n’est pas prête de s’arranger avec la reprise de grands médias par des investisseurs (Fortune vendu à l’homme d’affaires thaïlandais Chatchaval Jiaravanon, Quartz acheté par le japonais Uzabase, Forbes vendu à un groupe à Hong Kong, et le New York Times en négociation avec Ev Williams). En même temps, le paysage audiovisuel continue à se fragmenter, avec la saturation du marché OTT et streaming (Disney lance son service cette année, AT&T, Viacom and Discovery sont à venir). Le contenu est de plus en plus fragmenté, et le choix devient difficile.

T-VIBE – Album “Vaky Masoandro » Le jazz d’Outre Mer

Les iles forment les caractères, d’insulaires, de révolutionnaires ou d’étranges pacifistes. Cernes par les eaux, mais regonfles d’imagination. Les habitants cultivent ces espoirs brillants comme des poissons aux soleils ou des fantasmes de paradis qui n’en sont pas.

T-Vibe alias Tahina Ramahefason, est de ces types d’insulaires qui a rajoute a son imagination la partie cuivrée et courbée d’un saxophone. Une imagination de faiseurs de sons, un caractère de piano forte dans la tête, il nous livre un puissant message. Message cinglant de portées inégales et travailles, messages d’un swing vertigineux et amoureux.

Son album « Vaky masoandro » n’est pas un énième jazz-jazzifiant, mais un bel outil de cet enfer au paradis. Un refrain de la vie qui se cherche et se trouve, un éclat de son dans l’univers bleute, floute…

Un clip témoigne de cet emballement poétique et du manège féerique qui l’entoure.

Madagascar n’est pas qu’un film, c’est aussi une autre réalité que nous démontre T-Vibe et son Vaky masoandro.

Que longue vie lui soit donnée.

Hellen Page

T-VIBE – Album “Vaky Masoandro »

Le jazz d’Outre Mer

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company – The Orchard

Saxophoniste, pianiste, et finalement un multi-instrumentiste, TahinaVibe est un passionné de musique. Professeur de musique, chef de choeur, arrangeur, compositeur… il est dans tout ! L’artiste participe actuellement au projet Malagasy RoadShow, un film documentaire sur la rencontre musicale entre le jazz et le terroir ! Portrait.

Passionné de jazz, d’une carrure qui ne laisse pas ces dames de marbre, un humour qui amuse la galerie et surtout de la musique, encore et toujours, puisqu’il ne vit que pour ça. Tahina Ramahefason, ou TahinaVibe pour son pseudo, est bien connu de la sphère musicale locale. La musique, il est tombé dedans dès son plus jeune âge. Il apprend tout de son paternel. Et connaît toutes les ficelles de cette discipline artistique. TahinaVibe se montre alors

très précoce et commence comme chef de choeur à 15 ans. Il continue et monte son propre groupe a capella, Vetso, à l’âge de 16 ans. Musicien qui joue de tout, il se met au piano à 17 ans pour accompagner le très célèbre Rasamoelijaona Wilson, artiste malgache qui évolue dans le style « ba-gasy ». Il devient ensuite enseignant et devient le chef de choeur du groupe de gospel Singers of Jesus, en 2004. Son parcours s’enrichit, et TahinaVibe, déjà membre du Jazz Club du CGM, contribue à mettre en place l’AF Jazz, et participe au Tremplin Madajazzcar avec le groupe The Band en 2011. Ensemble, ils feront une tournée dans tout Mada en 2012. En 2015, il monte le groupe Angroov’, rejoint Fanaiky et Mendrika dans leurs projets. Aujourd’hui, TahinaVibe est professeur de chant ,piano et de saxophone au CGM.

https://itunes.apple.com/hk/album/vaky-masoandro/1435548707?l=en

Opus aux couleurs du jazz au saxophone, « Vaky masoandro » contient neuf titres dont sept créations et deux interprétations.

Vaky Masoandro – Track List

1 – Bitsi Pahatsiarovako

2 – Vaky Masoandro

3 – Rediredy

4 – Analamanga Mikaro-Peo

5 – Tsy Maty Manota

6 – Zara Telo

7 – Totoafo

8 – Valin-Kafatra

9 – Gian Steps

SARAH EDEN & TRIO YANIV TAUBENHOUSE TRIO Album “AILLEURS”

Une voix de velours s’installe comme dans le sofa de la vie. Ses mots, ses souffrances, ses bleus, ses résonnances. Des textes cisèles ou le quotidien prend le sens du vécu. Des musiques au service des mots…. Voila en quelques notes le paysage nocturne et diurne d’une Sarah Eden qui nous ballade Ailleurs.

Ailleurs, titre de cet album accompagne par le Yaniv Taubenhouse Trio, trio qui promène ses légendes dans le New York Under night des jazzmans recroquevilles sur des arcs en ciels de touches blanches et noires.

Ailleurs, titre d’un album aux couleur automnale ou hivernales, bref un album de saison ou l’on se plait à se rappeler à la mémoire, les contours d’un passe, le souci du présent.

Ailleurs, titre et chansons en notes et boucles, des textes que l’on avait oubliés depuis longtemps. La langue française s’en soucie et c’est tant mieux.

Sarah Eden, a dans son imaginaire et dans son nom toute la célébration de cet éden dont nous rêvons tous un peu.

Laissons-nous aller à rever avec Sarah Eden….

Hellen Page.

SARAH EDEN & YANIV TAUBENHOUSE TRIO

Album “AILLEURS”

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd – The Orchard

 

En Concert exceptionnel au SUNSET SUNSIDE – PARIS le 17 Octobre 2018

Sarah Eden – vocal; Olivier Hutman – piano ; Gael Petrina – c.bases ; Pierre Mangeard – batterie

https://www.sunset-sunside.com/2018/10/artiste/3093/5610/

Au soleil, à Harlem, dans le ventre d’un piano ou dans une banlieue de la mémoire, les histoires, les émotions et les mélodies s’échappent et s’animent dans la chaleur de la voix de Sarah Eden. Le pianiste Yaniv Taubenhouse révèle les couleurs de cet album par ses arrangements magnifiquement interprétés par son Trio New Yorkais. Arc-en-ciel fuyant, toujours plus loin , ailleurs..

In the sun, in Harlem, in the depth of a piano, or in a suburb of memory ,tales, emotions and melodies escape and come alive in the warmth of Sarah Eden’s voice. The pianist Yaniv Taubenhouse reveals the colors of this album with his arrangements, beautifully interpreted by his New York Trio with bassist Rick Rosato and drummer Jerad Lippi. Fleeting rainbow, always more distant, always Elsewhere .

https://www.amazon.fr/Ailleurs-Sarah-Eden/dp/B07G46BTC2/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1538305345&sr=1-1&keywords=sarah+eden+ailleurs

CD Digital & Cd Physical disponible sur Amazon 

MANU LE PRINCE – Nouvel Album “In a Latin Mood”

Un vent du Brésil, une conquête de l’Ouest, une passionaria du jazz français… Il y aurait tant de superlatifs et relatifs à poser comme étiquette a une Manu Le Prince. Mais les étiquettes, petits timbres épistolaires, ne disent jamais rien de bon, alors laissons entrer la résonnance Manu Le Prince.

Un nom magique, une voix qui surfe sur les tempos brésiliens et qui s’attarde pertinemment sur une reprise de Claude Nougaro : « Il faut tourner la page ».

La page des clubs parisiens, du jazz d’estrade et du jazz Saint Germain accroche aux lampadaires d’un Paris la nuit. La page des musico : brésiliens, français… venant trouble le sommeil et remuant un éternel beat. La page de ses mélos que le jazz véhicule, d’un carrosse flamboyant a l’équipage tanguant de nuits d’ivresse musicale.

Il y a tout cela dans le timbre Manu Le Prince, le partage de l’émotion et l’ouvrage du temps du jazz. Cela fait des mémoires, des images de cartes postales et un sentiment vrai, battit sur des mélodies.

Manu Le Prince esquisse un « In a Latin Mood » et s’esquive quand nous avons l’atteint le Mood. Bravo.

Hellen Page

Le BRESIL en fête à Bercy!!!  avec Art et culture du Brésil – Artbresil
Samedi 22 septembre Manu LePrince II, Julian Leprince-Caetano, Acelino de Paula, Gael Le Prince Caetano & guest Irene Bds!… concerts gratuits!

MANU LE PRINCE

Album “IN A LATIN MOOD

Digital & Physical Distribution 

Plaza Mayor Company Ltd

Sergent Major Company Ltd

The Orchard

Featurings et compositions exceptionnelles de Baptiste Trotignon, Gregory Privat, Giovanni Mirabassi, Marc Berthomieux, Lalo Zanelli, Julian Le Prince-Caetano et Kenny Barron.

Manu Le Prince se partage entre Paris et Rio depuis plus d’une une vingtaine d’années. Après un hommage à Cole Porter, et à Johnny Alf, pionnier de la bossa nova, Manu Le Prince revient à la création.

Les grands noms de la scene jazz actuelle se sont retrouves autour de ce nouvel album « In a Latin Mood » : Baptiste Trotignon, Gregory Privat, Giovanni Mirabassi, Marc Berthomieux, Lalo Zanelli, son fils Julian Le Prince-Caetano et Kenny Barron pour une adaptation de « Twilight Dream ». Album realise par Minino Garay.

Tout au long de cet album Manu Le Prince pose sa voix et ses textes sur les morceaux instrumentaux, et écrit sur de nouvelles musiques inédites de Baptiste Trottignon, Giovanni Mirabassi ou Grégory Privat, des textes en anglais, en brésilien et même en français s’offrant une reprise « d’Il faut tourner la page » de Nougaro & Fraisse, sous les accords de Grégory Privat et les notes du saxophoniste Baptiste Herbin.

Il en découle un album original et personnel avec son propre style.

Cd Digital & Cd Physical on Amazon

https://www.amazon.fr/Latin-Mood-Manu-Prince/dp/B074DB7PNB/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1537063804&sr=1-1&keywords=manu+le+prince+in+a+latin+mood

The Alex Hiele Paris Jazz Combo – Album “I Love Paris” A Cole Porter new vision

Mixer, re arranger un album Tribute à Cole Porter est toujours une grande épreuve.

Car la musique s’entend et s’inspire de différentes sources. Dépeindre un Cole Porter aux fines écritures, porte par l’irrévérence et la complexité. Cette dualité inspirée qui a écrit les plus titres du répertoire américain. Une vie colore a parcourir dans le film Night and Day de Michael Curtiz avec Cary Grant et Alexis Smith.

Alex Hiele s’est attaque à ce montage, courageusement avec un feeling évident et un choix d’orchestration particulier et très justement nomme The Alex Hiele Paris Jazz Combo.

Comment re interprète une vie qui a plus été celle du chronique people, de Night and Day a un Lovely avec Kevin Kline et Ashley Judd pour en faire un témoignage personnel.

Il faut aimer la belle époque, les instants magiques du cinéma. Il faut s’imprégner des belles d’Hollywood, des poètes librettistes, des ballets Russes, du jeu de chorégraphes. Il faut se souvenir des compagnons de route de Cole : Howard Sturges, Boston et de l’ami de longue date Ray Kelly, dont les enfants reçoivent encore la moitie des droits d’auteur d’un Porter sans enfants.

Et pourtant autant de versions se promènent, autant de lignes commencées et parfois inachevées.

C’était un beau défi que Alex Hiele a relevé. Un affrontement avec les images furtives, une tentation swinguant, un parfum qui ne s’oublie pas. Et puis Paris se mêlant a tout cela avec un « I love Paris » tellement vrai.

Hellen Page

The Alex Hiele Paris Jazz Combo

Album “I Love Paris”

A Cole Porter new vision…

Cd Digital & Cd Physical

Label Plaza Mayor Company Ltd

The Orchard

 

Alexandre Hiele
Leader arranger and bassist of the group the Alex Hiele Paris Jazz ComboAlexandre Hiele is born in Paris and has participated in the scene of the Parisian Jazz of the years 90/2000
With Mina Agossi, Marley Chinnery, the Slang Collective, Bruno Angelini and also American musicians, Mark Turner, Georges Brown, Ronnie Paterson, Ted Curson and also Russian such as Alexei Aigues and Japanese, Ichiro Onoe, he regularly frequents the Jam sessions of the time, such as, the Studio of the Islettes, the Fallaises, the vault of the dungeon, the Petit Opportin, and plays in the Parisian clubs regularly, Sunset, Duc des Lombards, New morning, Franc Pineau, the 7 Lizardmen, then turns in Europe, in the states United States and Africa. In 2005, he Emigre in the United States and set up in Philadelphia, he begin his career to zero and played in the Philadelphia and New York clubs as side man now has his own band titled The Alex Hiele Paris Jazz Combo and has just been writing Arrangement on the music of Cole Porter on CD which is called I LOVE PARIS.
His group regularly occurs in the clubs and cultural center of Philadelphia
and its region.Alexandre Hiele

Leader arrangeur et contrebassiste du groupe The Alex Hiele Paris Jazz Combo

Alexandre Hiele est ne a Paris et a participe a la scene du Jazz Parisien des annees 90/2000

Avec Mina Agossi, Mederic Colignon, Le Collectif Slang, Bruno Angelini et egalement des musiciens americains, Mark Turner, Georges Brown, Ronnie Paterson, Ted Curson et egalement Russe tel que Alexei Aigui et japonais ,Ichiro Onoe ,Il frequente regulierement les Jam sessions de l’epoque, tel que ,Le Studio des Islettes ,Les Fallaises, Le caveau des oubliettes, Le Petit Opportin ,et joue dans les clubs parisiens regulierement, Sunset, Duc Des Lombards, New Morning, Franc Pineau, les 7 Lezards, puis tourne en Europe,  aux Etats Unis et en Afrique .En 2005, il Emigre Aux Etats Unis et a Philadelphie ,Il recommence sa carrière a zéro et joue dans les clubs de Philadelphie et de New York en tant que side man.il a maintenant son propre groupe intitule The Alex Hiele Paris Jazz Combo et viens d’ecrire des arrangement sur la musique de Cole Porter sur cd qui s’appelle I LOVE PARIS.

Son groupe se produit regulierement dans les clubs et centre culturels de Philadelphie

et de sa region

https://itunes.apple.com/hk/album/i-love-paris/1372796960?l=en

SONGS

1. LOVE FOR SALE, 5.52″, (Cole Porter) , Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet,Alex Hiele:Bass,David Stier:drums
2 .WHAT IS THIS THING CALLED LOVE, 5’01”,(Cole Porter),Steve Rice:Piano
Jim Stagnitto:trumpet,Alex Hiele:bass,David Stier:Drums
3. I’VE GOT YOU UNDER MY SKIN,4’23”,(Cole Porter),Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet
Alex Hiele:Bass,David Stier:Drums
4. NIGHT AND DAY,5’48”,(Cole Porter),Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet
Alex Hiele:Bass,David Stier:Drums
5. I LOVE YOU, 6’07”,(Cole Porter),Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet,Alex Hiele,Bass
David Stier:Drums
6. EVERYTIME WE SAY GOODBYE, 7’25”,(Cole Porter),Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet,Alex Hiele:Bass,David Stier:Drums
7. JUST ONE OF THOSE THINGS, 10′”21 ,(Cole Porter),Steve Rice:Piano,Alex Hiele:Bass
David Stier:Drums
8 .I LOVE PARIS 6’16″(Cole Porter) Steve Rice:Piano,Alex Hiele,Bass,David Stier:Drums
9. YOU”D BE SO NICE TO COME HOME TO, 4’10″(Cole Porter)
10. I GET AKICK OUT OF YOU ,5’04”,(Cole Porter) Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet,Alex Hiele,Bass
David Stier:Drums

https://www.amazon.fr/Love-Paris-Alex-Hiele-Combo/dp/B07CG26SDY/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1535808554&sr=1-1&keywords=alex+hiele

JEAN PAUL DAROUX PROJECT – Album «LA LEGENDE DES 7 SAGES » Un Jazz Pop Melodique

Jean Paul Daroux ou quand la musique se fait légère, tellement vrai dans une simplicité harmonique. Toute la difficulté n’est pas d’aligner les notes superflues, mais comme dans la cuisine de chef, d’en substituer les parfums, les essences. Jean Paul Daroux aurait-il un talent a porter la toque des grands chefs, je le crois. Pimentées, assaisonnées… mais surtout envolée et enlevée. Cette façon de voir le jazz, contemporain, dépoussiéré et inspire… Pas très loin des cotes californiennes, un rien pop, un rien Zappa, un rien Henrix. Cette audace d’ouverture sera balayée par les uns mais tellement positive que l’on a envie de s’y retrouver. Il y a de la respiration, des vents contraires et des marées montantes. Les solos ont un bien communs, un regard attendri. Cette fois, le jazz s’envole et c’est tant mieux. Avec un titre initiatique, un parcours qui n’en n’est pas moins, on aura trouvé les pistes d’un puzzle mêlant l’esprit et le réel. Vous nous faites plaisir Jean Paul Daroux et nous avons plaisir a vous entendre…

Hellen Page

Album «La legende des 7 sages” sortie sur le Label Plaza Mayor Company Ltd – Distribution Sergent Major Company Ltd – Emi – The Orchard.

JEAN PAUL DAROUX PROJECT – Album «LA LEGENDE DES 7 SAGES »

Un Jazz Pop Melodique…

Cd Digital & Cd Physical

Label Plaza Mayor Company Ltd

The Orchard

Le pianiste, compositeur varois Jean-Paul Daroux signe un album résolument

mélodique, conçu comme un storyboard pour le 7ème art. Une musique narrative, raffinée qui sait s’affranchir des styles (jazz, pop/rock, classique ….).

Après les albums « déambulations » et « prélude for a new world » ce troisième opus est la suite logique de ce voyage céleste dans notre imaginaire. Des compositions très inspirées où se mêlent souvenirs d’enfance et évènements plus récents. C’est avec ce regard curieux et interrogatif sur le monde et l’actualité que le pianiste trouve ses sujets d’inspirations ; La conquête spatiale avec « la navette Orion ne répond plus », les attentats de Paris « la danse des crayons » de Nice « une si belle journée d’été », Florence Arthaud « La ronde des hélicos », la chasse à la baleine « dans les brumes de l’Atlantique

nord », plus personnels « né à Gennevilliers » et « libido ad libitum », philosophique et politique « la légende des 7 sages ».