AKELARRE (COVEN) Original Motion Picture Soundtrack

AKELARRE (COVEN) Original Motion Picture Soundtrack

Director Pablo Aguero

Music Composed by

Aránzazu CALLEJA and Maite ARROITAJAUREGI (MURSEGO)

Performed by ALOS QUARTET & Various Artists

Label Plaza Mayor Company Ltd

GOYA 2021 Nominee

Basque Country, 1609. The men of the region are at sea and Amaia takes part for the first time in the nightly dances in the woods with the other villager girls. She is only 20. At dawn, they are all arrested.

Les temps d’inquisitions, de la grande peur semée par des prédicateurs qui n’en avaient que la forme ont marque les esprits et les mentalités. Ses soleils lugubres, ses ciels d’un autre temps ont tourmente des populations, des convictions jusqu’à devenir l’aube d’une éternité rejetée.

Akelarre est un de ces mystères dévoilées, un film puissant pour une histoire sans partage.

Musique ancienne et instruments de la région du pays basque ont aides a la déconstruction de ce mythe et a la construction d’une fresque romanesque. Le duo

Aranzazu Calleja et Maite Arroitajauregi a partage cette émotion, ses sonorités d’autrefois.

La bande son est un petit chef d’œuvre inventif, mélodique et spontanée comme des étincelles d’instruments baroques.

Porte par les interprétations sonores de Alos Quartet et par les voix puissantes de divers artistes. Ce sont des chants, ce sont des mélodies qui tournent dans la tête et dans la puissance des images.

Hellen Page

1609, Basque Country (north to Spain). In a land full of pagan legends and ancient traditions, Judge Rostegui belonging the Spanish Inquisition is chosen by king Felipe III to be sent with a notary and a group of soldiers to purify all the region, traveling town by town to burn any woman with signs to be a witch. Obsessed to disclose the secrets of the infamous Sabbat (a theoretical feast where the witches make a ritual not only to summon The Devil, but to promise loyalty and mate with him) and denied to believe that it doesn’t exists in his absolute conviction that it’s for real, Rostegui arrives to an unnamed coastal village with no men (after they are sailors navigating by the sea) where five girls in their 20 years old are arrested: Ana, Olaia, María, Maider and the still teen Katalin. Not knowing the reason for the arrest, the girls are submitted to a hard interrogatory including torture to get the confession about they are witches and how it’s the ritual of Sabbat.

Notes on the music for Akelarre

My first objective was to retrieve the harsh, rebellious spirit of popular pagan music. And then to make it timeless: both ancestral and contemporary. To achieve this we started with a traditional melody, then we did arrangements for instruments from that period, but looking for the insolence, fury and fraternity that characterize the youth of all periods. During months of rehearsals, we gradually adapted the arrangements to the personalities and voice textures of the six actresses chosen after a casting of almost a thousand candidates. The final step was to create an evolution of that same song in different versions, ranging from the bucolic to the satanic, to reflect the demonization of the original culture.

Pablo Agüero, director

*************

From a similar way of making and thinking music, Akelarre has given us the opportunity to create a common musical place. A place in which two worlds are contrasted: that of the girls (sweet, poetic, set in interiors and with a deeper tessitura) and that of the judicial inquisitors (with high-pitched sounds and more bitter, oppressive atmospheres).

Alos Quartet give voice to our work with energy and elegance.

Music in film is always a powerful tool, which we in Akelarre have tried to use with inventiveness and prudence.

Aranzazu Calleja and Maite Arroitajauregi (Mursego), composers

THE LIFE AHEAD (La vita davanti a se) avec Sophia Loren, musique de Gabriel Yared

THE LIFE AHEAD (La vita davanti a se)
(Original Motion Picture Soundtrack)
A Film by Edoardo Ponti
With Sophia Loren & Ibrahima Gueye
Original Soundtrack Composed by Gabriel Yared
Label Plaza Mayor Company Ltd

Plaza Mayor Company Ltd présente la bande originale du drame The Life Ahead (La vita davanti a sé). L’album est composé par Gabriel Yared.

The Life Ahead est réalisé par Edoardo Ponti avec Sophia Loren, Ibrahima Gueye, Renato Carpentieri, Diego Iosif Pirvu, Massimiliano Rossi, Abril Zamora et Babak Karimi.

Dans les Pouilles, contre toute attente, une survivante de l’Holocauste qui s’occupe d’enfants se lie d’amitié avec un gamin des rues désabusé ayant tenté de la dévaliser…

THE LIFE AHEAD ou le titre original italien LA VITA DAVANTI A SE, est un film émouvant, qui ramène Sophia Loren à l’écran, le film qui est marqué par la musique originale de Gabriel Yared, est magnifique à regarder, la photographie créant une aura chaleureuse et éclatante pour une grande partie de la durée des films. Loren est comme toujours magnifique à regarder et dans ce rôle difficile où elle dépeint le personnage, Madame Rosa. Réalisé par Edoardo Ponti, oui c’est vrai Ponti, le fils de Sophia et de Carlo Ponti. La partition musicale est un accompagnement parfaitement gracieux et poignant à ce conte très émotionnel, ce n’est pas seulement sur la poignante et les propriétés thématiques subtiles cependant, il y a une poignée de beat up beat plus contemporain pistes infusées de hip hop dispersés partout, mais ce sont les poèmes musicaux romantiques et touchants qui impressionnent et attirent. Yared, est un compositeur si sous-estimé, mais à cette occasion, je pense qu’il va peut-être obtenir l’avis et le crédit qu’il mérite si richement, sa partition est de soutien, mais n’envahit jamais la ligne de l’histoire ou éclipse l’action à l’écran, recommandé. Les bandes sonores de jeux semblent dominer le marché des sorties de la fin de cette année, ce qui n’est pas une mauvaise chose parce que cela signifie que les partitions orchestrales /instrumentales atteignent une génération plus jeune. La maitrise mélodique, harmonique et culturelle est l’approche de Gabriel Yared dans chacune de ses partitions. On a ici un score fin délicat, mais on a aussi une page d’histoire et d’harmonie avec les premières notes de musique klezmer, de musique juive…. Essentielles pour comprendre l’histoire qui se joue sous nos yeux.
Hellen Page

Texte de Gabriel Yared sur le film:

« J’ai commencé mon travail sur The Life Ahead peu de temps après qu’il a été tourné, mais il n’était pas encore entièrement édité ou terminé. Edoardo Ponti (réalisateur) est venu me voir à Paris en décembre 2019 pour discuter de ce qu’il cherchait en termes de musique. J’ai regardé le film et j’ai adoré tout de suite. Il a une douceur douce et la mélancolie, qui est très unique.

J’ai d’abord commencé à travailler sur mes thèmes, que j’ai partagés avec Edoardo, puis je les ai progressivement adaptés à des scènes spécifiques. Le thème le plus important était la « chanson hébraïque », qu’Edoardo appelle l’ADN du film. C’est une pièce que Madame Rosa écoute dans sa cave, lui rappelant ses parents et ses souvenirs d’enfance à Auschwitz.

Malheureusement, en raison des mesures de santé pandémique Covid-19, nous avons dû travailler à distance, moi à Paris et Edoardo à Los Angeles. Presque tous les jours, je lui envoyais mes conclusions et nous parlions de tout ensemble. Edoardo est très particulier avec ses choix, et tout comme moi, il a une persévérance presque obsessionnelle. Cela a donné lieu à une collaboration très productive, impliquée et raffinée. The Life Ahead est un film fantastique mettant en vedette Sophia Loren (la mère d’Edoardo), et je suis sûr que tout le monde le trouvera très émouvant, profondément redoutable et actuel.

Gabriel Yared

Paris, Octobre 2020

TRACKLIST

01 Madame Rosa – 04:00

02 People Call Me Momo – 00:56

03 Police Raid – 02:05

04 Momo Sketches – 01:04

05 Olive Tree Grove – 01:33

06 Picking Up Drugs – 01:23

07 Hospital Breakout – 01:40

08 Illness – 02:04

09 Helping Rosa – 01:41

10 Momo Cries – 02:25

11 Momo and Rosa – 05:48

12 Drug Dealing Montage (Bonus Track) – 01:18

Length: 26:11

Original Music Composed by Gabriel Yared

«DE CHARLIE HEBDO AU BATACLAN» : LE DOCUMENTAIRE SUR LES ATTENTATS DE 2015 À NE PAS MANQUER SUR C8

Le documentaire événement «De Charlie Hebdo au Bataclan, les derniers secrets des attentats de 2015», à découvrir le 4 novembre à 21H15 sur C8, revient sur la pire vague d’attaques terroristes en France.
Bande Originale du Documentaire composee par Maximilien Mathevon
Produit et Edite par Plaza Mayor Company Ltd

On connait le sérieux des enquêtes menées par Jerome Korkikian : de Police Secours a aujourd’hui « De Charlie Hebdo au Bataclan », on entre par la petite porte d’une enquête douloureuse mais bien réelle.
Jerome Korkikian s’entoure de la complicité musicale de Maximilien Mathevon. Un duo qui fonctionne bien, même très bien et qui au cours de multiples reportages et enquêtes ont su trouver les mots et notes justes.
Nous avions besoin d’éclaircissement, de précisions et de la passion affirmée de la vérité.
Nous ne sommes pas là pour juger des positions des satires attardées de quelques soixante hui tard qui se drapent de la liberté d’expression au sein d’une rédaction aujourd’hui recale de Charlie Hebdo.
Nous sommes là pour ressentir le drame et la souffrance d’une jeunesse fauchée par les ires de la bêtise et de la naïveté.
Il fallait que des vies passent a trépas pour soulever l’émotion.
Et soulever aussi l’indignation de gouvernements successifs aussi lâche et désarmés les uns que les autres.
On en viendra a bout au terme de ces explications détaillées.
Puissent elles guider vers des résolutions meilleures et donc des jours meilleurs.
Hellen Page

Ce film signé Jérôme Korkikian, et présenté par Carole Rousseau, plonge les téléspectateurs dans les coulisses de ces attentats perpétrés par des djihadistes d’Al-Qaida et de Daesh présentés comme une réponse aux provocations faites à l’islam et à son prophète, mais aussi comme un acte de vengeance vis-à-vis de l’engagement de la France contre ces groupes terroristes à l’étranger. Si la menace terroriste était connue, et redoutée, par les services de police et de renseignement, il n’a pas été possible de la déjouer.

Comment se sont déroulés les événements et quelle a été la réaction du pouvoir face à cette extrême violence ? Comment les forces de police se sont organisées pour chacune de leurs interventions ? Le documentaire «De Charlie Hebdo au Bataclan, les derniers secrets des attentats de 2015», donne la parole à celles et ceux qui se trouvaient aux premières loges de ces tragédies, notamment l’ancien président de la République, François Hollande, la maire de Paris, Anne Hidalgo, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, le procureur de la République François Moulins, ainsi que le général Denis Favier et Jean-Michel Fauvergne, le patron du RAID. Plusieurs victimes viennent également apporter leur témoignage bouleversant de l’horreur face au fanatisme religieux.

HOW STATIC & BEN EL’S NEW SINGLE FITS WITH SABAN MUSIC GROUP’S STRATEGY OF ‘THINKING GLOBALLY’

Ambitious new global music group, Saban, continues to move through the gears with the release today (October 30) of the latest single by Static & Ben El – Shake Ya Boom Boom – in collaboration with Black Eyed Peas.

Static & Ben El were behind Further Up, the debut release on the Saban Music Group, which is backed to the tune of $500m by entertainment mogul Haim Saban.

That track, launched in January this year, has clocked up nearly 40 million views on YouTube and 80 million streams across various platforms, was No. 1 on Billboard’s Latin Airplay Chart and hit the Top 10 on Vevo’s US chart.

Shake Ya Boom Boom is accompanied by a video shot in a vertical/smart-phone style with TikTok, YouTube, and Boomerang Instagram clips of Static & Ben El, as well as members of Black Eyed Peas and several influencers, all with a combined total reach of 50m fans on social media.

Here Gustavo Lopez, CEO of Saban Music Group, talks about the new track, the duo’s global potential, the impact of collaborations and the importance of laser focus…

Static & Ben El are established superstars in Israel, with international reach – their YouTube videos are approaching 600m combined views.

Haim Saban quickly recognized their worldwide potential and signed them.

Static & Ben El were signed prior to the formal launch of Saban Music Group and it can be said that they were one of the catalysts for its formation.

Static & Ben El were getting ready to go on tour in the states when COVID happened. So, instead they used the time to focus on making music. We didn’t want the pandemic to slow down the process of getting music out; we wanted to release Shake Ya Boom Boom as soon as possible, and our challenge was how to make a video during these times.

The guys got on a Zoom call to talk creative and will.i.am had the idea to shoot it remotely, and include 25 influencers.

As Static & Ben El continue to grow their fanbase outside of Israel, we have had the opportunity to collaborate with international superstars. They have been taking the right angle towards stardom, they have already collaborated with J Balvin, Pitbull, Flip Dinero and have more superstar collab surprises on the way.

SMG is a startup and from day one we said what makes us different is our approach and our 360/50/50 model. We will only sign a select number of artists so that our team can be laser-focused and committed to their success.

Our roster currently consists of mainstream as well as Latin artists, all with international appeal. We are aggressively recording and collaborating and working with some of the biggest artists in the world to help bring our artists to global audiences.

TWITCH, STILL UNLICENSED BY MAJORS, LAUNCHES RIGHTS-CLEARED MUSIC VIA DEALS WITH INDIE DISTRIBUTORS AND LABELS

Well, it’s licensed now… but not by the major record companies.

Instead, Twitch has struck licensing deals with a clutch of global distributors that work with indie artists, in addition to a handful of indie labels from around the world.

The repertoire of these distributors – including more than a million tracks by those independent acts – will now be available, fully rights-cleared to be used by Twitch streamers.

Twitch announced today (September 30), that it’s been developing a new creator tool for the past year called Soundtrack by Twitch, offering rights-cleared music for livestreams via partnerships with a number of labels and distributors.

At launch, Soundtrack will have more than a million tracks available from over 30 music companies, including the likes of UnitedMasters, DistroKid, CDBaby, Anjunabeats, SoundCloud, EMPIRE, Future Classic and Nuclear Blast.

All independent businesses – which obviously means no deals with Sony, Universal or Warner.

It also appears not to be licensed by independent label agency Merlin, whose members include indie label giants likes Beggars Group, Kobalt’s AWAL and Secretly Group.

The Soundtrack beta, which launches today and rolls out to all Twitch streamers over the next few weeks, features genre-focused Stations and Playlists of regularly updated curated tracks.

The Playlists and Stations are curated by Twitch music curation staff, as well as “select streamers and industry partners” and Twitch states that its in-house curation team will be adding new Playlists and Stations regularly.

Artists include Above & Beyond, mxmtoon, Porter Robinson, RAC, SwuM, and many others.

Other musicians, labels and publishers can visit this help page to learn how to get their music in Soundtrack.

According to Twitch, music from Soundtrack will be separated into its own audio channel so that music can be played during livestreams “without worrying about your archives being muted or receiving strikes against your Twitch channel”.

The “strikes” Twitch is referring to are copyright infringement notices, which multiple prominent Twitch users reported to have received from Twitch earlier this year for unlicensed music used in clips posted on their channels.

The company then threatened to terminate the accounts of “repeat infringers” and claimed that it was taking this action against its users because it had received “a sudden influx of DMCA takedown requests for clips with background music from 2017-19”.

This happened because of Twitch being legally required to comply with Digital Millennium Copyright Act (DMCA) takedown requests served by rights-holders (like record labels) or an entity representing rightsholders like the RIAA, in order to be protected under US safe harbor laws – and thus, like YouTube, not be liable for infringing user generated content.

It will obviously need to continue complying with takedown requests for music it hasn’t licensed.

TIJUANA BIBLE (Original Motion Picture Soundtrack)

TIJUANA BIBLE (Original Motion Picture Soundtrack)

Director Jean Charles Hue

Music composed and Performed by Thierry Malet

& The City Of Prague Philharmonic Orchestra

Label Plaza Mayor Company Ltd

C’est une musique frappée par la torpeur suffocante d’un Tijuana désœuvré. Les chemises sont trempées de la sueur de la peur. Les barbes sont rugueuses comme des sonorités métalliques a moins que ce ne soit les barillets des pistoleros. Ruisselant comme des notes, les histoires sont pleines de secrets et de femmes lascives. C’est le Tijuana qu’a mis en note et musique le compositeur et perfectionniste, Thierry Malet. Des notes aidées et dirigées par le City of Prague Philhamonic Orchestra. Une ampleur de sons et de matières. Un tintement joyeux et ténébreux pour cette peinture étouffante de la réalité americano Latina. Aux frontières des desperados s’ajoute les tentatives de rêveurs qui se feront casser les dents et les os aux premiers verres de tequila. La musique est volontairement ironique, cassante, en dents de scie avec une réalité qui sent le soufre. C’est une belle Bande Originale, qui dépeint et repeint avec talent un des endroits les plus sombre du monde.

Tijuana Bible est un film remarquable et sa musique le rend encore plus supportable et merveilleux.

Hellen Page

Holep p in Tijuana on a path to self-destruction, an Iraq veteran seeks deliverance by helping a young Mexican woman navigate the underworld in a quest for her long-lost brother….

Tijuana Bible is the name of a night club located on the Mexican border in the city of Tijuana. It is a place of perdition in particular for American soldiers.

This is the story of Nick, an American veteran injured in Iraq, lives in Zona Norte, Tijuana’s red light district. Then he meets Ana, a young Mexican girl looking for her brother who has been missing for a few weeks. Together, they will dive into the slums of this city in the hands of drug traffickers.

In fact, this film is inspired by a true story, of a former veteran who converted and decided to help the poor who take refuge around an evacuation canal whose rainwater causes several deaths every year. A small community has formed around him and it is moreover his bus that we see in one of the scenes of this film. But beyond appearances, hides the meaning of life and of all these soldiers who are branded for life with a hot iron, psychologically destroyed because they took part in a war they did not understand. But in this place of perdition hides a spark of hope that will ultimately exceed all expectations in a huge fire.

That’s what touched me in this film. The music is constantly shifting, it starts from rubbed timbres to turn it into poetry to sublimate reality and give it back all its beauty.

I started with violin strings played very close to the bridge to produce a rapy sound and almost abrupt symphonic textures. Voices and special effects were then added to place the listener in a new, almost unreal world, where forgiveness and remission are hidden but become possible.

Thierry MALET

THE CHILDREN OF GENGHIS (Original Motion Picture Soundtrack)

THE CHILDREN OF GENGHIS (Original Motion Picture Soundtrack)

Director Zolbayar Dorj

Music composed by Ulziibayar Shatar

Label Plaza Mayor Company Ltd

En ces temps où les voyages deviennent de plus en plus virtuels a défaut d’être vertueux, la parution de cette musique de film est une bouffée d’oxygène. Sur des images époustouflantes on entre un peu dans le peuple mongol d’il y a longtemps et dans sa tradition de trois jeux culturels qui ont toujours existe pendant les périodes de festivités. La lutte, les courses de chevaux et le tir a l’arc sont inscrit dans les trois jeux traditionnels.
Cette se concentrera sur la tradition des courses de chevaux.
Outre les images d’un comte moderne aux confins de la Mongolie c’est l’imaginaire et les sons utilises dans la musique de ce film qui sont riche et plein d’émotion.
Ulziibayar Shatar, a fait appel a sa mémoire mongole traditionnelle et la vérité de son époque. Un score a la hauteur, un score de sensibilité dans la lutte virile qui se joue. Un sens de l’honneur a défendre, un père et son fils… On part dans un vrai rêve avec les yeux, un vrai rêve qui ne peut que s’ouvrir davantage.
On aura le sens du partage dans ce comte mémorable.
A découvrir au plus vite.
Hellen Page

The Mongolian people from long ago have had a tradition of three cultural games that have always been around during the time of festivities. Mongolian wrestling, racing horses and archery were among the three traditional games. This story will focus on the horse racing tradition. The town’s best horse race trainer Bold, has many people gathered at this house for a special announcement. Bold begins to brag about his most prized horse, the brown steed that still has yet to find its rider. After hearing this the townspeople recommend Dambii’s eldest son Dorj to be the rider. Upon hearing this Boldoo decides to ask Dambii’s son Dorj to be the rider for his horse. Dambii lives with his wife, Dolgor and three sons, Dorj (12 yrs old), Byambaa (8 yrs old) Nanzaa (4 yrs old) in the vast countryside in Mongolia. All of Dambii’s sons have a knack for the horse. When Bold recruites Dambii’s eldest son his middle son Byambaa gets angry that he wasn’t chosen to ride. When Byambaa gets angry that he wasn’t chosen the storms off.

Nouveau monde. Xavier Niel : “Ce n’est pas la 5G qui fait augmenter le trafic de données”

L’opérateur Free a dévoilé cette semaine sa huitième génération de box Internet. Le PDG, Xavier Niel, présente cette innovation. Il s’exprime également sur les craintes montantes à l’égard de la 5G.

franceinfo : Quelles sont les caractéristiques de cette Freebox Pop ?

Xavier Niel, PDG-fondateur de Free : Cette nouvelle box intègre des choses que l’on n’a jamais vues dans une box. D’abord, la possibilité de couvrir entièrement votre foyer en Wi-Fi avec un débit jusqu’à 5 gigabits à partager entre tous les équipements. Côté TV, nous allons proposer les meilleurs moments de la Ligue1 de football, sous forme de notifications sur l’écran de télé. En outre, nous allons offrir à nos abonnés qui prendront cette box un forfait mobile 4G illimité, le seul de ce genre en France, à un prix extrêmement bas de 9,99 euros par mois, ce qui est du jamais vu. La box, quant à elle, sera proposée à 39,99 euros, qui correspond au prix moyen du marché. C’est aussi une box minuscule, la plus petite jamais créée en France.

Mais les box TV et Internet ne sont-elles pas vouées à disparaître, en raison de l’intégration de leurs fonctions dans les télés connectées et dans le réseau ?

Nous sommes l’inventeur de la box, et nous sommes donc très attachés à ce petit boîtier. Mais au-delà de cet attachement, le problème des offres sans box (comme celle de Bouygues, NDR) est qu’elles ne sont adaptées qu’aux dernières générations de téléviseurs. Nous, nous avons choisi de réduire au maximum la taille de notre box de manière à ce qu’elle devienne invisible.

Que pensez-vous des manifestions d’opposition à la 5G ?

Ce qui m’inquiète, c’est qu’un retard dans le déploiement de la 5G aurait des conséquences sur l’attractivité économique de la France. Si vous êtes investisseur, vous regardez tous les pays européens, et un retard de la 5G nous pénaliserait. C’est un premier élément. Au-delà de cela, l’appel d’offre sera lancé au mois de septembre. L’Etat a dit quels équipements pourraient ou ne pourraient pas être présents en France. J’espère maintenant que nous sommes partis que l’on pourra rapidement déployer ces technologies. Il faut savoir que la 5G, en France, va être déployée avec des fréquences qui sont utilisées depuis très longtemps, sans problèmes ni d’effets sur la santé. Par ailleurs, c’est une technologie plus moderne qui consomme moins d’énergie. L’empreinte écologique est meilleure avec la 5G qu’avec les autres technologies passées.

Mais la 5G ne va-t-elle pas contribuer à l’accroissement du trafic ?

Ce n’est pas la 5G qui fait augmenter le trafic, c’est notre utilisation des réseaux mobiles qui fait augmenter la consommation de données. Si l’on veut être raisonnable, il faudrait que tout le monde réduise sa consommation de données. Or, d’après les chiffres que j’ai en tant qu’opérateur, on ne va pas dans ce sens-là.

Plaza Mayor Company présente la bande originale du film de science-fiction espagnol The Platform (El Hoyo)

Plaza Mayor Company présente la bande originale du film de science-fiction espagnol The Platform (El Hoyo). L’album contient la musique composée par Aránzazu Calleja.

La Plateforme est un film de science-fiction espagnol réalisé par Galder Gaztelu-Urrutia avec Iván Massagué, Antonia San Juan, Zorion Eguileor, Emilio Buale et Alexandra Masangkay.

Le film se déroule dans une future dystopie. À l’intérieur d’un système carcéral vertical, les détenus sont assignés à un niveau et contraints de rationner la nourriture à partir d’une plate-forme qui se déplace entre les étages, un système qui favorise les premiers servis et affame les derniers.….
La Plateforme est une allégorie sociale tordue sur l’humanité dans sa forme la plus sombre.
La Plate-forme est une allégorie sociale tordue sur l’humanité à son plus sombre et le plus affamé.
Une prison verticale avec une cellule par niveau. Deux personnes par cellule. Une seule plate-forme alimentaire et deux minutes par jour pour se nourrir de jusqu’à vers le bas. Un cauchemar sans fin piégé dans The Hole.
Un endroit mystérieux, une prison indescriptible, un trou de dépôt. Un nombre inconnu de niveaux. Deux détenus vivant à chaque niveau. Une plate-forme descendante contenant de la nourriture pour tous. Un combat inhumain pour la survie, mais aussi une opportunité de solidarité.

Dans un scenario ou les natures humaines sont lâchées, au bord du précipice de leur vie, on entre dans le monde de tous les possibles. Une prison étrange qui mêle une oppression, un aveuglement et une luxuriance dans la nourriture…. Un monde parallèle qui se réveille et doit s’inventer a chaque instant… Il fallait les cordes d’une contrebasse, le son métallique des cloches basques pour recréer ces souffles de vie. A Aránzazu Calleja a user des cacharros en signe d’avertissement du monde qui bascule comme elle a use de violons qui grincent quand le plat pays s’envole dans des destinations inconnues.

L’allégorie sociale tordue et confondue de l’humanité se défend a l’inhumanité comme un couteau qui se retourne vers l’agresseur et se plante et se plante jusqu’à ce que le sang ne soit plus de couleur ou de rivière, juste un fleuve nauséabond.

Maitrise d’un scenario, maitrise d’une musique complexe, il fallait de l’imagination, du panache et une certaine vertu pour se sortir de cet endroit sombre et complexe.

Une signature a retenir qui devrait écrire et encore écrire des scores sur de capables scenarios sombres comme heureux. Bravo a Aránzazu Calleja.

Hellen Page

Note de la compositrice Aranzazu Calleja:

Tous les processus créatifs définissent dans une large mesure le résultat d’une œuvre. Cette idée est tout à fait logique avec la bande sonore d’El Hoyo, qui a été créé à partir d’une recherche minutieuse de découvertes imprévisibles et des idées qui ont progressivement défini la ligne esthétique de la musique.
La musique fait semblant de plonger le spectateur dans un endroit étrange, dont les règles pour survivre sont compris avec Goreng, le protagoniste.
Confusion, rêverie, étrangeté et le grotesque cèdent la place à la désolation et à la misère humaine et enfin se frayent un chemin vers le ciel (ou l’enfer).

Note du réalisateur, Galder Gaztelu-Urrutia: El Hoyo, à grand effet, emploie plusieurs changements brusques de ton, créant une expérience émotionnelle symboliquement désorientante. Augmentée par une bande-son puissante, l’atmosphère tonale chaotique d’El Hoyo transmet avec succès l’intention tacite de ses personnages richement dessinés

  • 01 – La cocina
  • 02 – EL hoyo
  • 03 – La Plataforma
  • 04 – Calor
  • 05 – Admitido
  • 06 – Samurai Plus
  • 07 – Agallas para qué
  • 08 – Miharu mata
  • 09 – Rutinas
  • 10 – Miharu da de comer a Goreng
  • 11 – Sueño erótico de Miharu
  • 12 – CVA
  • 13 – 200 Nivels
  • 14 – Imoguiri trata de convercer a los de abajo
  • 15 – Pesadilla de Goreng
  • 16 – Contar niveles
  • 17 – Baharat
  • 18 – Ayúdame a baja
  • 19 – Comienza el descenco
  • 20 – El mesías
  • 21 – El símbolo
  • 22 – Desciendiendo a palos
  • 23 – Encuentran cadáveres
  • 24 – Desolación
  • 25 – Nivel 333
  • 26 – Ella es el mensaje
  • 27 – Desciende con la niña
  • 28 – Su viage ha terminado

Music composed and produced by ARÁNZAZU CALLEJA

Violin, hurdy-gurdy ARÁNZAZU CALLEJA
Voice NEREA GONZÁLEZ ESTÉBANEZ

Mixed and mastered by IÑAKI ALONSO at SONORA ESTUDIOS, GASTEIZ
Coordinated by PAKO RUIZ

Toute la beaute du monde (Original Motion Picture Soundtrack)

Director Marc Esposito

Cast: Marc Lavoine, Zoé Félix, Jean Pierre Darroussin…

Music composed by Béatrice Thiriet

Label Plaza Mayor Company Ltd

Abbey Road Studio recording

Les musiques de Beatrice Thiriet sont à l’image de ses films ; tendres, généreux et qui ne s’arrêtent jamais de raconter de belles histoires. Les belles histoires ont évidemment de l’amour à donner et à partager. De l’amour de romans photos ou de romans tout court. Car les pages blanches se remplissent de ses mots délicats.

Beatrice Thiriet remplis de notes délicates, de touches successives, de peintures acides et acryliques les images de Marc Esposito. Un tableau de choix avec des moments passes aux Abbey Road Studios, des panoplies de talents avec les archers d’un London orchestra. La partition devient complète avec les images d’un Marc Lavoine et d’un Zoe Felix et l’inénarrable Jean Pierre Daroussin. Il y a de ces histoires françaises qui n’en finissent pas et ses beautés de paysages à l’autre bout du monde.

Nous avons besoin d’enchantement et qu’un film s’intitule : Toute la beauté du monde… tout est dit, tout est écrit et tout le reste de beauté, de bonté n’a plus qu’à venir.

Hellen Page

C’est l’histoire de Franck et Tina. Franck aime Tina, mais elle ne peut pas l’aimer. L’homme de sa vie vient de mourir et elle fait une dépression nerveuse. Lors d’un voyage en Asie, où Tina tente de redécouvrir son zeste de vie, Franck devient peu à peu indispensable en tant que guide, compagnon de voyage et, bientôt, ami… Tina finira-t-elle par tomber amoureuse de lui ?

Note de la compositrice : Béatrice Thiriet

 J’ai rencontré Mar Esposito quand il réalisait son film « Le coeur des hommes ». C’était une comédie, nous avions imaginé un thème rock’n roll 

et puis il m’a parlé de cette histoire romantique qu’il était en train d’écrire, une histoire d’amour qui se passait à. Bali . 

 ET. 

Un jour il a dit au producteur du film, je veux travailler avec Béatrice Thiriet pour mon film balinais qui s’appellera “Toute la beauté du monde “.

J’ai revu Marc Esposito ; travailler avec vous c’est comme travailler avec Mozart ! j’étais un peu surprise mais il a ajouté très élégamment « écrivez une symphonie je la mettrai dans mon film ». 

 J’ai compris que ce qu’il voulait dire avec d’autres mots c’est qu’il voulait une musique symphonique, mais je l’ai pris au mot et voilà cette symphonie est née et a été enregistré à Abbey Road dans les meilleurs conditions et Marc en a intégré des fragments dans son film. 

C’est un très beau souvenir musical, j’ai mis dans la musique la luxuriance, le calme et la beauté du paysage balinai . 

Le titre de la symphonie est d’ailleurs “Car ici tout n’est que beauté ” 

https://fanlink.to/c5qu