THE WARDEN (Original Motion Picture Soundtrack)

THE WARDEN (Original Motion Picture Soundtrack)

Director Nima Javidi

Music composed by Ramin Kousha

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution The Orchard

On a envie de parle de choses autres, serieuses et peu serieuses. Un autre regard, une autre energie. Et il est curieux de voir que des peuples qui ont les pires difficultees se mettent a un surpluss d’imagination, de combativite. Car la vie meme obstruee par les nuages peut s’assembler sous d’autres cieux.

C’est un curieux petit film, fait on l’imagine dans des conditions plus ou moins faciles et qui detonne et etonne les festivals. The Warden signe du directeur Nima Javidi est une ballade dans un univers carceral avec un amateur de musique classique qu’il diffuse aux prisonniers qu’il administre. S’il ne s’agissait un endroit et d’une situation sinistre, cela pourrait une fable comme on aimerait s’en inventer plus souvent. Autour de cette fable une musique extraordinaire d’un jeune prodige Iranien : Ramin Kousha. Un score brillant et ennivrant, une maitrise harmonique et diplomatique des notes dans un contexte troublant. Ramin Kousha vit entre l’Iran et Los Angeles et est sans doute promis a de belles partitions, tant sa maitrise, son langage musical est sonore et perfomant. Il y a ces belles partitions et il y a des partitions qui ne laissent pas insensible et dont on peut se dire que l’on vient d’entendre quelque chose.

Ce quelque chose s’appelle The Warden, avec une tres belle bande son.

Helle Page

A prison is about to be evacuated to make room for an airport expansion project. Colonel Jahed and his officers are busy transferring all inmates to the new facility, but one inmate is missing.

Ramin Kousha is an Iranian-raised, Los Angeles based composer. Classically trained from the age of six Ramin has developed wide technical backgrounds with an expertise in unique artistic approaches including electronic and orchestral. His music is heard in numerous projects covering a variety of formats such as feature films, documentaries, TV series, and video games. Shortly after learning music theory and performing piano in various orchestras, Ramin realized his passion for composing. This eventually led him to study and work for the well-known Iranian classical composer Ahmad Pejman. At the age of 18 he decided to move to the United States to pursue his dream of film scoring. Ramin’s professional career began composing original scores for student films in college which shortly led to writing for features films. Ramin earned his bachelor of arts in music composition from California State University, Northridge.

Track List

  • 01 – Last Day In Jail
  • 02 – Countdown
  • 03 – Time To Leave This Place
  • 04 – Ultimatum
  • 05 – Pieces From The Whole
  • 06 – Looking Everywhere For Him
  • 07 – Gas Attack
  • 08 – Aftermath
  • 09 – Losing Consciousness
  • 10 – Dead End
  • 11 – We Know Everything Now
  • 12 – Suspicion
  • 13 – Light & Darkness
  • 14 – Circles
  • 15 – One More Time
  • 16 – Free Him

BRUNO DESPLAN – Album “CoHitDuÔ”

BRUNO DESPLAN – Album “CoHitDuÔ”

& Isabelle Guidon & Francois-Pierre Camin

Featuring Clotilde Rullaud

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd – The Orchard

On parle de jazz mais le terme est large, tellement en globalisant…de Cole Porter aux Moulins de mon Cœur de Michel Legrand. Il vaudrait mieux parler de liberté. Le jazz est une liberté de jouer, d’interprétation. Le jazz peut s’afficher de tellement de manières. Avec la découverte du nouvel album de Bruno Desplan, je préfère parler de la liberté de ton et d’impertinence. Liberté des mots et d’images. CoHitDuo est quand même une sacre image a elle ou lui-même. Enfin cette ballade incessante, deux doigts sur le clavier d’un piano, deux voix qui se fondent et se confondent. On a de quoi faire, un bout de chemin, un bout d’évasion. Rien ne sera plus pareil. Rien ne peut se faire à la méthode de… Mais tout se fait et se défait dans des gammes plus que chromatique. Tout se transforme et se corrige en un sacre mélange d’humeur. C’est peut-être les couleurs de l’arc en ciel, peut être le rayonnement de la création. Ça joue, ca défile des mots comme des idées. Nous aimerons et salueront la liberté de vivre et de survivre aux regles établies.

Nous aimerons Bruno Desplan et son sensible CoHitDuo

Hellen Page

L’album « CoHitDuÔ » est écrit, composé, joué au piano par Bruno Desplan qui fusionne sa voix à celle de Clotilde Rullaud pour former un Quintette atypique avec ses complices le contrebassiste François-Pierre Camin et la percussionniste Isabelle Guidon,  rallié par la flutiste Nadia Feknous. Ensemble, ils concoctent un jazz sensible aux saveurs subtils, épicés de syncopes caribéennes, aux parfums d’harmonies asiatiques sur une poésie mélodique française assaisonnée de dissonances contemporaine ; qui décrit en 14 titres par le mélange des sons et des mots, les sensations sensuels, sensoriels, sentimentales et même sexuelles d’une relation amoureuse de la rencontre à l’union officielle.

  • 01 – L’Yin dans’ Yang
  • 02 – L’emotion sincere
  • 03 – (Renaitr’) sans sens
  • 04 – Partout Toujours
  • 05 – Magnetique reve
  • 06 – CoHitDuo
  • 07 – Rassure-moi !
  • 08 – Casse !!!
  • 09 – Comptine n. 4 : « Je aime toi (poeme exil) »
  • 10 – Fleurs de po-esie
  • 11 – Hymn’Intim’
  • 12 – C’est
  • 13 – Langues des mains
  • 14 – No doute no, No doute no!

IOAN STREBA – Album “BALKANS JAZZ”

IOAN STREBA – Album “BALKANS JAZZ”

Ethnic Gipsy Blues

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd – The Orchard

Un vent d’Est secoué sous nos températures battues d’océan et de souffle chaud. Un vent d’Est qui s‘époumone en clarinettes, trompettes, tubas… Un vent d’Est a la façon d’un Marco Polo qui chevaucherait les grandes plaines pour nous apporter sa livraison de parfums et de richesses. Ioan Streba chevauche depuis quelques années les planches des meilleurs jazzmans de Bireli Lagrene a Thomas Dutronc ou Didier Lockwood. Grand argentier de la mouvance Gypsy Blues, ce fervent de la culture des Balkans a tant à nous dire, tant à partager. Le bonhomme est à la hauteur de son talent : chaleureux, bon vivant, aimant la vie comme un casaque aime les ciels d’aventure. Voyagez dans ce nouvel album, comme on voyagerait dans un Orient Express aux lents remous et aux velours chatoyants. Voyagez comme si vous preniez un métro en ligne directe pour Budapest ou Saint Petersbourg, car ce sont les brumes imaginaires qui ont le plus beau destin de nos rêves. Il n’y a que le souffle violent qui peut retenir les âmes et les larmes. Il y a de tout cela dans le magnifique album « Balkans Jazz – Gypsy Blues » que nous livre Ioan Streba.

Voyage garantie au pays du talent.

Hellen Page

IOAN STREBA, musicien roumain installe a Paris depuis de nombreuses années, propose avec ce projet original mêlant ses influences musicales gipsy a un jazz très moderne. Or, quoi de mieux que Paris, solidement accompagne par trois musiciens référents de la scène jazz : Philippe Milanta au piano, Bruno Rousselet a la contrebasse et Philippe Soirat a la batterie, pour tente une rencontre entre ces deux univers libres, d’ouest en est ?

La barre est placée haut, et le résultat surprenant, qui n’est pas sans rappeler la clarinette de Buddy de Franco ou d’Eddie Daniels ou des quartets de Desmond, Coltrane ou Gets…

Pour autant, il s’agit d’une musique actuelle, parfaitement originale, dans laquelle le phrase et les structures du blues imprègnent les compositions originales de Ioan, ou inversement !…

Un album riche d’un Quintet festif ou d’un Trio Ethno & Gipsy jazz blues.

ROB STRINGER TALKS SONY’S STRATEGY, TENCENT/UNIVERSAL… AND WHY MUSIC IS WORTH MORE THAN ‘2 MINUTES OF SOMEONE SNORING IN LAPLAND’

What’s Rob Stringer’s biggest challenge as leader of Sony Music Group(and Sony Music Entertainment)? Well, it ain’t profit margin.

He made that abundantly clear at Goldman Sachs’ Communacopia conference in New York last Thursday (September 19), where he said: “At Sony, margin is really important and our margin [at Sony Music] is excellent. Are we perfect? Of course not, we have other areas to improve — but the margin is not an issue.”

(MBW analysis suggests that Sony Corp’s Music operation – encompassing records, publishing and ‘Visual Media & Platform’ – posted a $1,28bn , which only included a few months of ownership of EMI Music Publishing.)

So, if it’s not profit margin, what does Stringer see as the biggest test of Sony’s mettle in the years ahead? Speaking with Goldman analyst Lisa Yang, he indicated that, actually, it might be artists – as in, signing enough of them, while ensuring the quality of their output remains high across the board.

“The sheer volume of music that comes through the distribution platforms has increased greatly – there are 40,000 tracks added every single day,” said Stringer, referring to the oodles of recordings which are uploaded to Spotify every 24 hours.

“It would be obvious to anybody with common sense that we would need to up the number of tracks we potentially have ownership [on] or a partnership [with].”

“The [three major music] companies are not the same: yes, we all work in music, we all put out frontline repertoire, we’re all looking for hits… but we’re not the same in terms of structure and size. Our parent companies are very different.

“MARKET SHARE CAN BE BOUGHT FOR A CERTAIN PRICE.”

“[We have] different overhead structures, numbers of people [employed], different reasons for [prioritising either market share, profit or revenues]… Market share can be bought for a certain price.”

“Parent companies differ in their philosophies and strategies. We just bought EMI Music Publishing for over $4bn so that shows you Sony [Corp’s] commitment to the music market – I don’t think they would have done it otherwise.

“The value of [EMP] is [already] probably worth more [than $4bn]; people are buying [publishing] catalogs this year at multiples of 22 to 23X [EBITDA]. I think we got a pretty good deal in EMI, from the time we signed it at the turn of the decade to now.”

ON… WHY SONY PAID $200M TO BUY THE 50% IN THE ORCHARD IT DIDN’T ALREADY OWN IN 2015

“My predecessors and some of my team today bought 50% of The Orchard less than 10 years ago for $30m; we bought the second half for $200m, and it’s probably worth now – and I’ll be conservative – hundreds and hundreds of millions of dollars as a section of our business.

“That was good timing; it was a necessary shift to where, as it turns out, the streaming model has gone. We have to be an aggregator for a lot more content. And The Orchard’s at the center of our strategy… with the huge number of labels [and artists] it distributes, it partially [tackles] the 40,000 tracks a day syndrome.

“Also, there is an upstream potential [for Orchard artists] with the major label structure we have. It works across two facets.”

WALKING WITH ELEPHANTS (Original Motion Picture Soundtrack)

WALKING WITH ELEPHANTS (Original Motion Picture Soundtrack)

Director Robbie Moffat

Music composed and performed by

Pascal Isnard, William Marcx, Leila Macavoy

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd

The Orchard

SCREENING ON CANNES FESTIVAL

Ca chaloupe, ca tangue comme un ballet d’elephants. Le theme chante par Leila Macavoix est d’une sensualite a peine teinte des cordes harmoniques de ses comperes Pascal Isnard et Williams Marx. Il fallait du rythme et de l’emportement pour decrire ce temps hors norme des mamiferes africains qui forcent le respect. Un autre regard sur ces especes qui parcourent savannes dans les herbes rousses. Un autre temps espace sur lequel s’est arrete Robbie Moffat, un scottish de realisateur qui deploie ses ailes ici, comme dans d’autres scenarios, avec l’insouciance des gens d’ame et de foi. Les documentaires sont des pieces de la mémoire et celui-ci se conservera dans les videotheques et dans les interstices et labyrinthe des ecrans de tv. Un documentaire qui commente la violence des hommes face a une nature desemparee. L’action vient du jour et du ciel, le script vient de la force et du vent. Une fresque, une parenthese dans le monde du quotidien, un arc et des fleches, un soldat sans batailles… Des images brillantes, un parcours de forcat et une musique qui va nous accompagner tout le long. Fleuve, regards, chemin de brousse, ciel rouge, elephanteaux, troupeaux et tout d’un coup on se decouvre humain et impuissant face aux forces de la foret. On simplement humain un peu deboussole. Et la musique eternelle revient et revient et ca chaloupe et ca tangue….

Hellen Page

Walking with Elephants is about the last great herds of elephants in Africa.

With a population of barely 350 000 Savanah elephants left, the biggest of the planet’s land animals face extinction within our life time. Half of these elephants during the dry season are densely populated in northern Botswana as they are protected by the government there. However, across the border into Namibia, Angola, Zambia and Zimbabwe – where many of the elephants return to in the wet season, their future is fraught. In Kenya and Tanzania and South Africa, nearly all of the surviving elephants are enclosed in game reserves and no longer roam the wilderness that once saw them travel up to one hundred miles a day…

There was once a time when the African elephant roamed most of the African continent.

It was estimated that around 7-10 million elephants exited in the 1930’s.

Walking with Elephants (Original Motion Picture Soundtrack)

Karolina Pasierbska – Album “Beautiful Creation”…. Emotional Voice of Jazz

Karolina Pasierbska – Album Beautiful Creation

Emotional Vocal jazz

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd

The Orchard

La voix haut perche ou la voix murmure, il y a de l’emerveillement a chaque parole, chaque refrain. On pourrait la chercher, on pourrait la trouver, comme un labyrinthe de bonheur a suivre un chemin de vie et rien d’autre. La legerete est parfois tres soutenable quand elle a du charme et du plaisir. La legerete est un souffle sur la vie, sans trompette, ni bougies, mais c’est un balancement, peu de dehanchement, juste un enchantement. Karolina Pasierbska, de ses plaines cosaques a conquis ce ton juste, beau et sobre a la fois. Un rien qui fait de cette demoiselle, une belle dame. Des textes, des intentions comme « Human Rights » qui en disent long sur le questionnement de la belle personne. Car cheminer dans l’univers n’est pas juste une ballade onirique. On se doit aujoud’hui d’ouvrir grand les yeux, sinon d’ouvrir grand son cœur. Le monde est en demande de grande chose, de grandes causes. Non par plaisir mais par urgence de vie, on se doit de porter ses nos et ses pas au dela des sentiers rabattus. Autant de chansons, autant de temoignages que Karolina nous delivre. Et c’est un pas ivre que je respire a ces melodies et histoires troublantes.

Un album a ne pas rater, un album a s’inspirer et a respirer.

Hellen Page

Beautiful Creation (descriptive)

Beautiful Creation is a melodic jazz album dreamed up by Michael Shepstone and Stephen Ennever both of whom have been involved in many other musical projects.

After writing the songs they searched for the right vocalist who could inject the warmth and feeling into the tracks, and after hearing Karolina Pasierbska singing in a club in Munchen they invited her to join the project.

Her smooth vocals compliment the songs and the lyrics and add a dreamy feel to songs such as “ Beautiful Creation “ and “Too Good For Me “ Her rendition of “Good Morning Boss” and “Tomorrow Tonight” add a sparkle Whereas in the song “ Human Rights” and “If I Were Her” you can feel the desperation of the lonely heart.

“Emotional” is one of the highlights of the album and is sure to secure a lot of covers.

All in all a great album and one for any connoisseur

Introducing Karolina Pasierbska the voice of melodic jazz.

Growing up in the small town of Trzebnica in Poland, music was always her passion – first as a dancer, then the piano and finally as a singer of many different styles and genres. 

In 2007 she finished her vocal studies and immediately took the position of soloist in Stadttheater Bremerhaven in Germany. In 2012 onwards, Karolina performed the main role from the Austrian musical „Sissi – Liebe, Macht & Leidenschaft“ across Germany, Austria and Switzerland melting the hearts of thousands fans with her delicate and beautiful voice.

Although she has made a name for herself singing opera and musical her heart has always leaned towards jazz and when she was approached to record a jazz album it was a done and dusted deal.

The resulting album is a combination of original songs and her warm heartfelt vocal style bringing the lyrics and tracks to life.

Close your eyes and dream.

Beautiful Creation (french descriptive)

Beautiful Creation est un album de jazz mélodique imaginé par Michael Shepstone et Stephen Ennever qui ont tous deux été impliqués dans de nombreux autres projets musicaux.

Après avoir écrit les chansons qu’ils ont cherché le chanteur droit qui pourrait injecter la chaleur et le sentiment dans les pistes, et après avoir entendu Karolina Pasierbska chanter dans un club à Munchen, ils l’ont invitée à rejoindre le projet.

Son chant lisse complimente les chansons et les paroles et ajoute une sensation rêveuse à des chansons telles que “belle création” et “trop bon pour moi” son interprétation de “Good Morning Boss” et “demain soir” ajouter un éclat alors que dans la chanson “droits de l’homme” et “si je wer e elle “vous pouvez ressentir le désespoir du cœur solitaire.

“Émotionnel” est l’un des points saillants de l’album et est sûr de sécuriser beaucoup de couvertures.

Dans l’ensemble un grand album pour tous les connaisseurs

Présentation de Karolina Pasierbska la voix du jazz mélodique.

En grandissant dans la petite ville de Trzebnica en Pologne, la musique a toujours été sa passion-d’abord comme une danseuse, puis le piano et enfin comme un chanteur de nombreux styles et genres différents.

En 2007, elle termine ses études vocales et prend immédiatement la position de soliste au Stadttheater Bremerhaven en Allemagne. À partir de 2012, Karolina a joué le rôle principal de la comédie musicale autrichienne «Sissi – Liebe, macht & Leidenschaft» à travers l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, fondant le cœur de milliers de fans avec sa belle et délicate voix.

Bien qu’elle se soit fait un nom pour chanter l’opéra et la comédie musicale, son cœur s’est toujours penché vers le jazz et quand elle a été approchée pour enregistrer un album de jazz, c’était une affaire faite et dépoussiérée.

L’album qui en résulte est une combinaison de chansons originales et son style vocal chaleureux chaleureuse apportant les paroles et les pistes à la vie. Fermez les yeux et rêvez

Deuxième Album de Lillabox In The Moment

La magie opérait déjà dans la rencontre improbable d’un violoncelle et d’une guitare. Déjà un premier voyage onirique, talentueux nous avait transportait dans un Faidherbe Street. Les tours de magie ne se suffise pas une fois. Pour que le rêve continu, nous avons besoin de toujours d’horizons nouveaux, de mots, d’images qui surprennent nos lenteurs quotidiennes. Une voix douce et colorée comme une palette de peintre de grandes vallées. Une voix faite de miel et d’acidulée comme un caramel fondant sur des montagnes de pierres. Cette voix est venue se glisser dans les frasques énervées de l’archer et dans le frottement imagée d’une guitare fébrile. Lillabox réunit et retrouve et agrandit nous donne ses pulsations secondes, ce mystère d’écosystème qui se rencontre pour formaer un unisson parallèle. Lillabox a du charme comme un matin d’hiver qui pousse la porte, comme un soleil qui se lève a peine. Lillabox a la force d’espérer qui nous libéré de nos petits tracas.

Je me force a vous espérer encore et encore cher Lillabox, In the Moment c’est le nom du nouvel album pour every and every moment.

Hellen Page

Lillabox a le plaisir de vous présenter son deuxième album signé chez Plaza Mayor Company Ltd et produit dans son studio à Paris.

Après un premier album world music, Lillabox se réinvente en prenant un virage artistique orienté trip hop, tout en conservant la créativité du duo acoustique guitare/violoncelle.

Les percussions du premier album “Faidherbe Street“, ont laissé place à un univers électronique puissant, tantôt ambiant, tantôt dynamique accompagné d’une voix féminine profonde et envoûtante… La chanteuse Maïna, soeur du guitariste Alexandre, lui a transmis très jeune sa passion de la musique, et a naturellement rejoint le duo dans son exploration musicale.

Après quelques répétitions, l’enthousiasme de ce nouveau trio est si fort qu’il décide de collaborer en vue d’un nouveau projet. Cet opus réalisé avec frénésie, plaisir et énergie pendant près de deux ans, a permis au trio d’atteindre son niveau exigence.

https://open.spotify.com/album/0CcwN5vgLTGOS2gwP2efT4?si=wRUJlDQVTFqwUBPDDyVTVg

En français comme en anglais, Maïna se livre dans des textes intimes et traverse l’album avec énergie et authenticité. Certains arrangements rappelleront l’influence de groupes tels que Portishead ou Massive Attack, Mylène Farmer…

https://fanlink.to/bGsR

In the moment“, titre phare de ce deuxième album, reflète tout particulièrement l’ambiance créative et effervescente de ce nouveau trio !