WALKING WITH ELEPHANTS (Original Motion Picture Soundtrack)

WALKING WITH ELEPHANTS (Original Motion Picture Soundtrack)

Director Robbie Moffat

Music composed and performed by

Pascal Isnard, William Marcx, Leila Macavoy

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd

The Orchard

SCREENING ON CANNES FESTIVAL

Ca chaloupe, ca tangue comme un ballet d’elephants. Le theme chante par Leila Macavoix est d’une sensualite a peine teinte des cordes harmoniques de ses comperes Pascal Isnard et Williams Marx. Il fallait du rythme et de l’emportement pour decrire ce temps hors norme des mamiferes africains qui forcent le respect. Un autre regard sur ces especes qui parcourent savannes dans les herbes rousses. Un autre temps espace sur lequel s’est arrete Robbie Moffat, un scottish de realisateur qui deploie ses ailes ici, comme dans d’autres scenarios, avec l’insouciance des gens d’ame et de foi. Les documentaires sont des pieces de la mémoire et celui-ci se conservera dans les videotheques et dans les interstices et labyrinthe des ecrans de tv. Un documentaire qui commente la violence des hommes face a une nature desemparee. L’action vient du jour et du ciel, le script vient de la force et du vent. Une fresque, une parenthese dans le monde du quotidien, un arc et des fleches, un soldat sans batailles… Des images brillantes, un parcours de forcat et une musique qui va nous accompagner tout le long. Fleuve, regards, chemin de brousse, ciel rouge, elephanteaux, troupeaux et tout d’un coup on se decouvre humain et impuissant face aux forces de la foret. On simplement humain un peu deboussole. Et la musique eternelle revient et revient et ca chaloupe et ca tangue….

Hellen Page

Walking with Elephants is about the last great herds of elephants in Africa.

With a population of barely 350 000 Savanah elephants left, the biggest of the planet’s land animals face extinction within our life time. Half of these elephants during the dry season are densely populated in northern Botswana as they are protected by the government there. However, across the border into Namibia, Angola, Zambia and Zimbabwe – where many of the elephants return to in the wet season, their future is fraught. In Kenya and Tanzania and South Africa, nearly all of the surviving elephants are enclosed in game reserves and no longer roam the wilderness that once saw them travel up to one hundred miles a day…

There was once a time when the African elephant roamed most of the African continent.

It was estimated that around 7-10 million elephants exited in the 1930’s.

Walking with Elephants (Original Motion Picture Soundtrack)

Karolina Pasierbska – Album “Beautiful Creation”…. Emotional Voice of Jazz

Karolina Pasierbska – Album Beautiful Creation

Emotional Vocal jazz

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd

The Orchard

La voix haut perche ou la voix murmure, il y a de l’emerveillement a chaque parole, chaque refrain. On pourrait la chercher, on pourrait la trouver, comme un labyrinthe de bonheur a suivre un chemin de vie et rien d’autre. La legerete est parfois tres soutenable quand elle a du charme et du plaisir. La legerete est un souffle sur la vie, sans trompette, ni bougies, mais c’est un balancement, peu de dehanchement, juste un enchantement. Karolina Pasierbska, de ses plaines cosaques a conquis ce ton juste, beau et sobre a la fois. Un rien qui fait de cette demoiselle, une belle dame. Des textes, des intentions comme « Human Rights » qui en disent long sur le questionnement de la belle personne. Car cheminer dans l’univers n’est pas juste une ballade onirique. On se doit aujoud’hui d’ouvrir grand les yeux, sinon d’ouvrir grand son cœur. Le monde est en demande de grande chose, de grandes causes. Non par plaisir mais par urgence de vie, on se doit de porter ses nos et ses pas au dela des sentiers rabattus. Autant de chansons, autant de temoignages que Karolina nous delivre. Et c’est un pas ivre que je respire a ces melodies et histoires troublantes.

Un album a ne pas rater, un album a s’inspirer et a respirer.

Hellen Page

Beautiful Creation (descriptive)

Beautiful Creation is a melodic jazz album dreamed up by Michael Shepstone and Stephen Ennever both of whom have been involved in many other musical projects.

After writing the songs they searched for the right vocalist who could inject the warmth and feeling into the tracks, and after hearing Karolina Pasierbska singing in a club in Munchen they invited her to join the project.

Her smooth vocals compliment the songs and the lyrics and add a dreamy feel to songs such as “ Beautiful Creation “ and “Too Good For Me “ Her rendition of “Good Morning Boss” and “Tomorrow Tonight” add a sparkle Whereas in the song “ Human Rights” and “If I Were Her” you can feel the desperation of the lonely heart.

“Emotional” is one of the highlights of the album and is sure to secure a lot of covers.

All in all a great album and one for any connoisseur

Introducing Karolina Pasierbska the voice of melodic jazz.

Growing up in the small town of Trzebnica in Poland, music was always her passion – first as a dancer, then the piano and finally as a singer of many different styles and genres. 

In 2007 she finished her vocal studies and immediately took the position of soloist in Stadttheater Bremerhaven in Germany. In 2012 onwards, Karolina performed the main role from the Austrian musical „Sissi – Liebe, Macht & Leidenschaft“ across Germany, Austria and Switzerland melting the hearts of thousands fans with her delicate and beautiful voice.

Although she has made a name for herself singing opera and musical her heart has always leaned towards jazz and when she was approached to record a jazz album it was a done and dusted deal.

The resulting album is a combination of original songs and her warm heartfelt vocal style bringing the lyrics and tracks to life.

Close your eyes and dream.

Beautiful Creation (french descriptive)

Beautiful Creation est un album de jazz mélodique imaginé par Michael Shepstone et Stephen Ennever qui ont tous deux été impliqués dans de nombreux autres projets musicaux.

Après avoir écrit les chansons qu’ils ont cherché le chanteur droit qui pourrait injecter la chaleur et le sentiment dans les pistes, et après avoir entendu Karolina Pasierbska chanter dans un club à Munchen, ils l’ont invitée à rejoindre le projet.

Son chant lisse complimente les chansons et les paroles et ajoute une sensation rêveuse à des chansons telles que “belle création” et “trop bon pour moi” son interprétation de “Good Morning Boss” et “demain soir” ajouter un éclat alors que dans la chanson “droits de l’homme” et “si je wer e elle “vous pouvez ressentir le désespoir du cœur solitaire.

“Émotionnel” est l’un des points saillants de l’album et est sûr de sécuriser beaucoup de couvertures.

Dans l’ensemble un grand album pour tous les connaisseurs

Présentation de Karolina Pasierbska la voix du jazz mélodique.

En grandissant dans la petite ville de Trzebnica en Pologne, la musique a toujours été sa passion-d’abord comme une danseuse, puis le piano et enfin comme un chanteur de nombreux styles et genres différents.

En 2007, elle termine ses études vocales et prend immédiatement la position de soliste au Stadttheater Bremerhaven en Allemagne. À partir de 2012, Karolina a joué le rôle principal de la comédie musicale autrichienne «Sissi – Liebe, macht & Leidenschaft» à travers l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, fondant le cœur de milliers de fans avec sa belle et délicate voix.

Bien qu’elle se soit fait un nom pour chanter l’opéra et la comédie musicale, son cœur s’est toujours penché vers le jazz et quand elle a été approchée pour enregistrer un album de jazz, c’était une affaire faite et dépoussiérée.

L’album qui en résulte est une combinaison de chansons originales et son style vocal chaleureux chaleureuse apportant les paroles et les pistes à la vie. Fermez les yeux et rêvez

SARAH EDEN & TRIO YANIV TAUBENHOUSE TRIO Album “AILLEURS”

Une voix de velours s’installe comme dans le sofa de la vie. Ses mots, ses souffrances, ses bleus, ses résonnances. Des textes cisèles ou le quotidien prend le sens du vécu. Des musiques au service des mots…. Voila en quelques notes le paysage nocturne et diurne d’une Sarah Eden qui nous ballade Ailleurs.

Ailleurs, titre de cet album accompagne par le Yaniv Taubenhouse Trio, trio qui promène ses légendes dans le New York Under night des jazzmans recroquevilles sur des arcs en ciels de touches blanches et noires.

Ailleurs, titre d’un album aux couleur automnale ou hivernales, bref un album de saison ou l’on se plait à se rappeler à la mémoire, les contours d’un passe, le souci du présent.

Ailleurs, titre et chansons en notes et boucles, des textes que l’on avait oubliés depuis longtemps. La langue française s’en soucie et c’est tant mieux.

Sarah Eden, a dans son imaginaire et dans son nom toute la célébration de cet éden dont nous rêvons tous un peu.

Laissons-nous aller à rever avec Sarah Eden….

Hellen Page.

SARAH EDEN & YANIV TAUBENHOUSE TRIO

Album “AILLEURS”

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd – The Orchard

 

En Concert exceptionnel au SUNSET SUNSIDE – PARIS le 17 Octobre 2018

Sarah Eden – vocal; Olivier Hutman – piano ; Gael Petrina – c.bases ; Pierre Mangeard – batterie

https://www.sunset-sunside.com/2018/10/artiste/3093/5610/

Au soleil, à Harlem, dans le ventre d’un piano ou dans une banlieue de la mémoire, les histoires, les émotions et les mélodies s’échappent et s’animent dans la chaleur de la voix de Sarah Eden. Le pianiste Yaniv Taubenhouse révèle les couleurs de cet album par ses arrangements magnifiquement interprétés par son Trio New Yorkais. Arc-en-ciel fuyant, toujours plus loin , ailleurs..

In the sun, in Harlem, in the depth of a piano, or in a suburb of memory ,tales, emotions and melodies escape and come alive in the warmth of Sarah Eden’s voice. The pianist Yaniv Taubenhouse reveals the colors of this album with his arrangements, beautifully interpreted by his New York Trio with bassist Rick Rosato and drummer Jerad Lippi. Fleeting rainbow, always more distant, always Elsewhere .

https://www.amazon.fr/Ailleurs-Sarah-Eden/dp/B07G46BTC2/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1538305345&sr=1-1&keywords=sarah+eden+ailleurs

CD Digital & Cd Physical disponible sur Amazon 

CHRISTOPHE KITTLER – Album «LO» Album “LO” including Single “One Love” Northerly Winds” and “Brothers”…

La pop qui nous balaie de ses paysages West Coast, mieux que balaye par les ouragans et tempêtes tropicales. La pop une ligne mélodique, une voix, une gimmick et on se laisse attendrir et s’enrichir. Le côté Woodstock et sa belle image mais quelque peu vieillissant a laisser un power pop envahissant et tellement moderne. Il y a de la fusée supersonique, une guerre des étoiles, une infinie colorée.

Christophe Kittler incarne au mieux cette période arc en ciel des cœurs, voie lactée musicale, … tout y est : voix, mélodie et un feeling extraordinaire qui nous emmène sur ce cinquième parallèle.

Dernier album en date : LO, avec des singles qui sonnent et resonnent : One Love, Northerly Winds, Brothers… autant de signatures qui ont leur parfum magique. Une sensation de fraicheur, non pas de sirop suranné, mais de spontanéité bien léchée.

C’est un tout, c’est un autre regard, c’est une autre poésie… Christophe Kittler est un artisan digne de la tradition des Christopher Croos, un brin nostalgique mais tellement ancre dans la perfection pop.

Hellen Page

CHRISTOPHE KITTLER

Album «LO»

Label: Plaza Mayor Company ltd

Distribution: The Orchard

 

Christophe Kittler: the enigmatic and solitary pop-electro artist whose captivating melodic songs open the doors to a world of refined secrets. To be explored!

Album “LO” including Single “One Love” Northerly Winds” and “Brothers”

Born in 1965, Christophe Kittler begins keyboards so self at the age of 14 years. He listens to a lot of music, first the Beatles, Supertramp, Simon & Garfunkel and Jazz, Californian music and he discovered Donald Fagen and sumptuous compositions.
These influences will arise her own songs still dominated by the melody, harmony and refinement. On stage with his band “Interpole”, accompanied by his faithful friend Jean-Pascal Jacob, it will take thousands of songs to play on stages in Europe. His first album was eponymous, then his band took the name of “Çinema” in 2008, “Ç” referring to his city, Besançon. (France)

Né en 1965, Christophe Kittler commence les claviers de manière autodidacte vers l’âge de 14 ans. Il écoute énormément de musique, d’abord les Beatles, Supertramp, Simon & Garfunkel puis le Jazz, la musique Californienne et il découvre Donald Fagen et ses somptueuses compositions.
De ces influences vont naître ses propres chansons toujours dominées par la mélodie, l’harmonie et le raffinement. Sur scène avec son groupe “Interpole”, accompagné par son fidèle ami Jean-Pascal Jacob, il va reprendre des milliers de morceaux pour les jouer sur toutes les scènes d’Europe. Ses premiers albums sont éponymes puis le groupe prend le nom de “Çinema” en 2008, le “Ç” faisant référence à sa ville, Besançon. (France).

CHRISTOPHER KITTLER – Album “LO”

01 – Northerly Winds

02 – Brothers

03 – One Love

04 – Miracle

05 – LO

06 – To Steely Dan

07 – Firmament

08 – Happiness

09 – Heat

10 – Secret World

11 – Both Sides Now

12 – Northerly Winds – Remix by Rhove

https://itunes.apple.com/hk/album/lo/1423213134?l=en

 

MANU LE PRINCE – Nouvel Album “In a Latin Mood”

Un vent du Brésil, une conquête de l’Ouest, une passionaria du jazz français… Il y aurait tant de superlatifs et relatifs à poser comme étiquette a une Manu Le Prince. Mais les étiquettes, petits timbres épistolaires, ne disent jamais rien de bon, alors laissons entrer la résonnance Manu Le Prince.

Un nom magique, une voix qui surfe sur les tempos brésiliens et qui s’attarde pertinemment sur une reprise de Claude Nougaro : « Il faut tourner la page ».

La page des clubs parisiens, du jazz d’estrade et du jazz Saint Germain accroche aux lampadaires d’un Paris la nuit. La page des musico : brésiliens, français… venant trouble le sommeil et remuant un éternel beat. La page de ses mélos que le jazz véhicule, d’un carrosse flamboyant a l’équipage tanguant de nuits d’ivresse musicale.

Il y a tout cela dans le timbre Manu Le Prince, le partage de l’émotion et l’ouvrage du temps du jazz. Cela fait des mémoires, des images de cartes postales et un sentiment vrai, battit sur des mélodies.

Manu Le Prince esquisse un « In a Latin Mood » et s’esquive quand nous avons l’atteint le Mood. Bravo.

Hellen Page

Le BRESIL en fête à Bercy!!!  avec Art et culture du Brésil – Artbresil
Samedi 22 septembre Manu LePrince II, Julian Leprince-Caetano, Acelino de Paula, Gael Le Prince Caetano & guest Irene Bds!… concerts gratuits!

MANU LE PRINCE

Album “IN A LATIN MOOD

Digital & Physical Distribution 

Plaza Mayor Company Ltd

Sergent Major Company Ltd

The Orchard

Featurings et compositions exceptionnelles de Baptiste Trotignon, Gregory Privat, Giovanni Mirabassi, Marc Berthomieux, Lalo Zanelli, Julian Le Prince-Caetano et Kenny Barron.

Manu Le Prince se partage entre Paris et Rio depuis plus d’une une vingtaine d’années. Après un hommage à Cole Porter, et à Johnny Alf, pionnier de la bossa nova, Manu Le Prince revient à la création.

Les grands noms de la scene jazz actuelle se sont retrouves autour de ce nouvel album « In a Latin Mood » : Baptiste Trotignon, Gregory Privat, Giovanni Mirabassi, Marc Berthomieux, Lalo Zanelli, son fils Julian Le Prince-Caetano et Kenny Barron pour une adaptation de « Twilight Dream ». Album realise par Minino Garay.

Tout au long de cet album Manu Le Prince pose sa voix et ses textes sur les morceaux instrumentaux, et écrit sur de nouvelles musiques inédites de Baptiste Trottignon, Giovanni Mirabassi ou Grégory Privat, des textes en anglais, en brésilien et même en français s’offrant une reprise « d’Il faut tourner la page » de Nougaro & Fraisse, sous les accords de Grégory Privat et les notes du saxophoniste Baptiste Herbin.

Il en découle un album original et personnel avec son propre style.

Cd Digital & Cd Physical on Amazon

https://www.amazon.fr/Latin-Mood-Manu-Prince/dp/B074DB7PNB/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1537063804&sr=1-1&keywords=manu+le+prince+in+a+latin+mood

The Alex Hiele Paris Jazz Combo – Album “I Love Paris” A Cole Porter new vision

Mixer, re arranger un album Tribute à Cole Porter est toujours une grande épreuve.

Car la musique s’entend et s’inspire de différentes sources. Dépeindre un Cole Porter aux fines écritures, porte par l’irrévérence et la complexité. Cette dualité inspirée qui a écrit les plus titres du répertoire américain. Une vie colore a parcourir dans le film Night and Day de Michael Curtiz avec Cary Grant et Alexis Smith.

Alex Hiele s’est attaque à ce montage, courageusement avec un feeling évident et un choix d’orchestration particulier et très justement nomme The Alex Hiele Paris Jazz Combo.

Comment re interprète une vie qui a plus été celle du chronique people, de Night and Day a un Lovely avec Kevin Kline et Ashley Judd pour en faire un témoignage personnel.

Il faut aimer la belle époque, les instants magiques du cinéma. Il faut s’imprégner des belles d’Hollywood, des poètes librettistes, des ballets Russes, du jeu de chorégraphes. Il faut se souvenir des compagnons de route de Cole : Howard Sturges, Boston et de l’ami de longue date Ray Kelly, dont les enfants reçoivent encore la moitie des droits d’auteur d’un Porter sans enfants.

Et pourtant autant de versions se promènent, autant de lignes commencées et parfois inachevées.

C’était un beau défi que Alex Hiele a relevé. Un affrontement avec les images furtives, une tentation swinguant, un parfum qui ne s’oublie pas. Et puis Paris se mêlant a tout cela avec un « I love Paris » tellement vrai.

Hellen Page

The Alex Hiele Paris Jazz Combo

Album “I Love Paris”

A Cole Porter new vision…

Cd Digital & Cd Physical

Label Plaza Mayor Company Ltd

The Orchard

 

Alexandre Hiele
Leader arranger and bassist of the group the Alex Hiele Paris Jazz ComboAlexandre Hiele is born in Paris and has participated in the scene of the Parisian Jazz of the years 90/2000
With Mina Agossi, Marley Chinnery, the Slang Collective, Bruno Angelini and also American musicians, Mark Turner, Georges Brown, Ronnie Paterson, Ted Curson and also Russian such as Alexei Aigues and Japanese, Ichiro Onoe, he regularly frequents the Jam sessions of the time, such as, the Studio of the Islettes, the Fallaises, the vault of the dungeon, the Petit Opportin, and plays in the Parisian clubs regularly, Sunset, Duc des Lombards, New morning, Franc Pineau, the 7 Lizardmen, then turns in Europe, in the states United States and Africa. In 2005, he Emigre in the United States and set up in Philadelphia, he begin his career to zero and played in the Philadelphia and New York clubs as side man now has his own band titled The Alex Hiele Paris Jazz Combo and has just been writing Arrangement on the music of Cole Porter on CD which is called I LOVE PARIS.
His group regularly occurs in the clubs and cultural center of Philadelphia
and its region.Alexandre Hiele

Leader arrangeur et contrebassiste du groupe The Alex Hiele Paris Jazz Combo

Alexandre Hiele est ne a Paris et a participe a la scene du Jazz Parisien des annees 90/2000

Avec Mina Agossi, Mederic Colignon, Le Collectif Slang, Bruno Angelini et egalement des musiciens americains, Mark Turner, Georges Brown, Ronnie Paterson, Ted Curson et egalement Russe tel que Alexei Aigui et japonais ,Ichiro Onoe ,Il frequente regulierement les Jam sessions de l’epoque, tel que ,Le Studio des Islettes ,Les Fallaises, Le caveau des oubliettes, Le Petit Opportin ,et joue dans les clubs parisiens regulierement, Sunset, Duc Des Lombards, New Morning, Franc Pineau, les 7 Lezards, puis tourne en Europe,  aux Etats Unis et en Afrique .En 2005, il Emigre Aux Etats Unis et a Philadelphie ,Il recommence sa carrière a zéro et joue dans les clubs de Philadelphie et de New York en tant que side man.il a maintenant son propre groupe intitule The Alex Hiele Paris Jazz Combo et viens d’ecrire des arrangement sur la musique de Cole Porter sur cd qui s’appelle I LOVE PARIS.

Son groupe se produit regulierement dans les clubs et centre culturels de Philadelphie

et de sa region

https://itunes.apple.com/hk/album/i-love-paris/1372796960?l=en

SONGS

1. LOVE FOR SALE, 5.52″, (Cole Porter) , Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet,Alex Hiele:Bass,David Stier:drums
2 .WHAT IS THIS THING CALLED LOVE, 5’01”,(Cole Porter),Steve Rice:Piano
Jim Stagnitto:trumpet,Alex Hiele:bass,David Stier:Drums
3. I’VE GOT YOU UNDER MY SKIN,4’23”,(Cole Porter),Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet
Alex Hiele:Bass,David Stier:Drums
4. NIGHT AND DAY,5’48”,(Cole Porter),Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet
Alex Hiele:Bass,David Stier:Drums
5. I LOVE YOU, 6’07”,(Cole Porter),Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet,Alex Hiele,Bass
David Stier:Drums
6. EVERYTIME WE SAY GOODBYE, 7’25”,(Cole Porter),Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet,Alex Hiele:Bass,David Stier:Drums
7. JUST ONE OF THOSE THINGS, 10′”21 ,(Cole Porter),Steve Rice:Piano,Alex Hiele:Bass
David Stier:Drums
8 .I LOVE PARIS 6’16″(Cole Porter) Steve Rice:Piano,Alex Hiele,Bass,David Stier:Drums
9. YOU”D BE SO NICE TO COME HOME TO, 4’10″(Cole Porter)
10. I GET AKICK OUT OF YOU ,5’04”,(Cole Porter) Steve Rice:Piano,Jim Stagnitto:Trumpet,Alex Hiele,Bass
David Stier:Drums

https://www.amazon.fr/Love-Paris-Alex-Hiele-Combo/dp/B07CG26SDY/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1535808554&sr=1-1&keywords=alex+hiele

Europe : l’audiovisuel public en transformation, les nordiques en avance

Il n’y a pas qu’en France que les lignes bougent pour l’audiovisuel public : partout en Europe, les médias publics ont entamé leur transformation pour s’adapter aux nouveaux usages numériques, tenter d’y rester pertinents, et faire valoir leurs différences.

Certains vont beaucoup plus vite que d’autres. C’est le cas des pays nordiques où les sociétés sont très connectées, où toutes les générations ont déjà basculé sur Internet, et où les plateformes et les géants du web, profitant d’une forte acceptation locale de la langue anglaise, occupent une place désormais déterminante dans la culture, l’information et le divertissement, forçant les acteurs historiques à réagir.

Nous avons étudié les stratégies de cinq services publics européens (Suède, Finlande, Allemagne, Belgique, Royaume-Uni)* et eu la confirmation de cette fracture géographique entre d’un côté, les pays scandinaves très en avance dans leur maturité numérique, et de l’autre côté, des pays (Allemagne, Belgique, et même Royaume-Uni) où l’évolution se fait avec davantage de frictions.

On peut analyser cette transformation à travers la grille de lecture proposée par la chercheuse flamande Karen Donders. Une typologie qui classe les groupes audiovisuels publics européens en trois catégories selon leur avancée dans la transformation numérique, correspondant plus ou moins à des lignes géographiques :

  1. Les pays du nord de l’Europe, bénéficiant d’une forte indépendance éditoriale, avec peu de régulation publique, une priorité donnée au numérique et peu de concurrence avec le secteur privé (d’où un contexte favorisant la transformation numérique) ;
  2. Le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Belgique et la Hollande, profitant aussi d’indépendance éditoriale, mais soumis à une forte régulation publique et subissant de grosses tensions sur le numérique avec le secteur privé (d’où un contexte mi figue mi raisin ! ) ;
  3. Les pays du Sud, avec peu d’indépendance éditoriale, peu de régulation publique, mais une forte influence du gouvernement au quotidien, et où le numérique n’est clairement pas une priorité (d’où un contexte décourageant et favorisant l’impuissance).

A mesure que le numérique s’impose dans les usages des publics, les frontières de ces trois types tendent à s’estomper et on observe une récurrence d’axes stratégiques similaires chez chacun d’entre eux :

  • Premier enseignement : une tendance générale à la refonte des organisations au profit d’une division contenus / contenants, qui tente de mettre la distribution numérique au moins au même niveau que celle des  chaînes du broadcast, et vise souvent à permettre une production et une programmation online first pour remettre le public au centre.
  • On observe aussi une stratégie de reconquête du public jeune, que les groupes européens attirent à coup d’offres dédiées, 100% numériques et conçues souvent en co-création (funk en Allemagne, Kioski en Finlande, plus récemment Slash en France), et avec des programmes forts comme la série phénomène norvégienne SKAM adaptée en français et en allemand. A noter que dans les pays nordiques, les employés millenials des TV publiques poussent le management à accélérer.
  • L’info est un autre gros chantier de différenciation, en particulier la bataille contre la désinformation qui se joue notamment via la certification et l’éducation aux médias. Dans cette optique, les groupes publics européens mettent de plus en plus l’accent sur une offre d’information indépendante, vérifiée, qui prend le temps d’expliquer et d’investiguer.
  • Il s’agit aussi de proposer au public des contenus fédérateurs, qui rassemblent les citoyens autour de valeurs culturelles fortes (exemple : le succès de la série suédoise Meidän Maamme).
  • La data est un autre axe stratégique qui prend de l’importance, sur lequel les médias misent pour mieux comprendre les besoins de leur audience, et ainsi personnaliser davantage leurs services… Le tout en veillant à rester transparent sur l’utilisation des données personnelles des citoyens.
  • Autre gros dossier, celui des plateformes propriétaires : il s’agit de trouver des modèles économiques viables face aux GAFA tout en se concentrant sur les contenus gratuits, au cœur des missions de service public (aucun des cinq groupes étudiés ne propose d’offre SVOD sur son marché national). Pour cela, les groupes renforcent leurs plateformes de VOD (BBC iPlayer, ZDF Mediathek, france.tv) avec de nouvelles offres exclusives, des droits de diffusion allongés et du binge-watching.
  • En interne, l’enjeu est de réussir l’acculturation numérique des salariés, de créer une culture commune à tous à travers de la formation et un accompagnement personnalisé.
  • La collaboration entre les services publics à travers le continent semble aussi de plus en plus cruciale pour permettre de rassembler les forces et de partager les bonnes pratiques (Sandbox Hub pour l’innovation avec les start-ups, Nordvision entre les chaînes nordiques…).
  • Enfin, le financement est souvent revu dans le cadre de refontes des redevances (transformées parfois en taxes sur les écrans) voire d’absence de publicité (pays nordiques et BBC)

La transformation numérique s’est accélérée récemment à la SVT : la télévision publique suédoise est en train de passer d’un traitement à parité du broadcast et du numérique (déjà révolutionnaire !) à une priorité clairement portée sur le numérique, avec trois priorités : jeunesse, info et plateforme vidéo.

Côté info, après une fusion des rédactions TV et web il y a quelques années, l’heure est de nouveau à la séparation, mais avec un tiers de la rédaction qui travaille désormais au web.

Conséquence directe de la stratégie digital-first, le budget dédié aux contenus numériques est considérablement augmenté pour représenter entre un quart et un tiers des sommes allouées aux antennes. Les contenus produits pour le numérique pourront être diffusés ensuite sur une antenne broadcast. Une véritable inversion du paradigme traditionnel, qui voit habituellement des contenus faits pour l’antenne terminer sur les plateformes en ligne. Même chose côté programmation : depuis l’été dernier, tous les contenus broadcast de la journée sont postés en avant-première dans la nuit sur la plateforme SVT Play, dorénavant conçue comme un produit original à part entière, au même titre que les chaînes. Une stratégie rendue possible par une vision claire et surtout partagée des missions et objectifs de la SVT avec toutes les parties prenantes de la transformation (salariés, Etat, publics).

Très en avance sur l’intégration numérique, la télévision publique finlandaise Yle est divisée depuis 2012 en deux parties, contenus et supports (radio, TV, web). Ce sont les départements contenus : info, sport, culture, docs, magazines, d’une part ; et contenus créatifs, d’autre part, qui gèrent les budgets, décident des achats de programmes, puis les allouent aux chaînes et aux supports numériques. Un modèle de gestion dont les décisions sont revues quatre fois par an.

Le numérique n’y est pas constitué comme une équipe distincte du reste de l’organigramme. Il s’agit d’un réseau présent de façon diffuse dans tous les départements du groupe. Une organisation qui permet de se préparer au mieux aux nouvelles directives européennes, mais aussi d’adopter une démarche d’amélioration de l’expérience utilisateur et de faire face au phénomène des fake news – qui reste un sujet d’inquiétude pour ce pays voisin de la Russie. Une université interne a d’ailleurs été initiée afin de sensibiliser davantage la rédaction et d’accroître les compétences numériques de ses journalistes.

Yle centralise fortement ses moyens, comme en témoigne la mise en commun des bureaux de l’information (télévision, radio et web) intégrés au sein d’une unique salle de rédaction. Le groupe automatise aussi une partie de la production de contenus en ayant recours à une intelligence artificielle baptisée Victoire qui couvre en autonomie les résultats sportifs et électoraux. Dans une même logique d’intégration de l’innovation, toutes les caméras du plateau du journal télévisé sont aujourd’hui automatisées. Néanmoins, Yle n’hésite pas à miser sur ses talents, avec notamment une équipe séparée composée de designers et graphistes qui proposent régulièrement, en coopération avec les journalistes, des formats web interactifs qui font les plus gros scores d’audience et décrochent des prix de journalisme web.

Le groupe doit faire face à une concurrence féroce des acteurs numériques : YouTube est « la première chaîne du pays », suivie d’Yle puis Netflix (déjà leader chez les 15-30 ans, et en forte progression).

En réponse, la politique menée par le groupe témoigne d’une ambition forte : la reconquête des publics jeunes. Il y a quatre ans, Yle a ainsi monté un groupe de travail dédié à l’audience jeune et a créé une nouvelle destination d’information. Baptisée « Kioski », elle rassemble offres télévisée, radio et web fusionnées au format numérique sous la houlette d’une direction unique. De plus, Yle met à profit une synergie de groupe qui permet à certains contenus de Kioski d’être diffusés sur la 2ème chaîne broadcast du groupe.

Le principal défi de Yle aujourd’hui réside dans les nouvelles compétences : difficile d’attirer les talents et de les garder.

Poids lourd des médias publics, citée en exemple partout dans le monde, la BBC a elle aussi entamé un chantier de transformation dans le cadre d’un plan triennal courant de 2017 à 2020. Sa priorité : se réinventer pour mieux coller à la nouvelle génération, à ses usages, ses besoins et ses attentes. Un lien avec la jeune génération que la BBC veut entretenir à la fois à travers des offres dédiées (BBC Three, BBC Bitesize) et de façon diffuse, dans tous ses contenus, services et plateformes, à travers des offres comme BBC Ideas, des playlists de vidéos courtes pensées pour une consommation en mobilité.

https://itunes.apple.com/hk/album/lo/1423213134?l=en 

cof

Autre chantier prioritaire de la télé publique britannique, celui de la personnalisation, avec un objectif affiché de 20 millions de membres inscrits sur ses services numériques. Dans cette optique, l’enjeu de la donnée sera central pour mieux comprendre l’audience et proposer à chaque utilisateurs les contenus les mieux adaptés à son profil.

Côté numérique, la BBC ambitionne de développer son offre VOD iPlayer, l’un de ses grands succès ces dernières années avec 6 millions d’utilisateurs par semaine et 25% des 16-24 ans touchés. Le groupe souhaite capitaliser sur cette réussite pour doubler le nombre d’utilisateurs et quadrupler le temps passé chaque semaine sur la plateforme. Cela doit passer par une production accrue de contenus visuels interactifs associant vidéos, infographies et data et par une stratégie plus axée sur la couverture d’événements en direct, en particulier sur le sport. La BBC a d’ailleurs annoncé cette semaine la diffusion de 1.000 heures supplémentaires de sport en direct chaque année sur BBC Sport et sur iPlayer.

Même ambition pour BBC News, qui est déjà la première offre d’info en ligne au Royaume-Uni avec plus de 14 millions d’utilisateurs hebdomadaires. Sur ce point, l’objectif est clair : parvenir à s’adresser à tous les publics en misant sur une stratégie social media plus solide, avec plus de vidéo verticale intégrée dans l’app et une meilleure couverture en direct des événements. Côté métriques, la BBC abandonne les indicateurs d’audience traditionnels au profit de nouvelles mesures plus qualitatives comme la confiance, l’objectivité, la qualité ou encore la recommandation.

Et pour consolider ses revenus, le groupe met un coup d’accélérateur sur BBC Studios, filiale commerciale qui vend ses programmes à l’extérieur, en élargissant ses productions à de nouveaux clients – une manière aussi d’étendre son soft power en promouvant la marque BBC

Conclusion

Des groupes qui se cherchent, qui se redessinent, qui s’efforcent de retrouver leurs marques, mais qui sont convaincus de leur singularité et de leur pertinence dans un paysage médiatique en pleine mutation : voilà le portrait dressé par ces cinq médias publics européens. Que la transition se fasse à marche forcée, ou de façon plus volontaire, que leur nouvelle stratégie numérique en soit à un stade avancé, ou au contraire dans ses premiers tâtonnements, tous doivent se positionner sur les mêmes leviers de transformation face à des enjeux similaires, comme la concurrence de plus en plus forte avec les nouveaux acteurs du streaming mais aussi du secteur privé traditionnel avec lesquels ils se disputent l’attention du public et l’espace numérique sur des sites et les réseaux sociaux, le vieillissement du public de la télévision, la propagation des fake news, la problématique d’une compétition avec les GAFA, et bien sûr la nécessité d’acculturation digitale de leurs salariés.