Karolina Pasierbska – Album “Beautiful Creation”…. Emotional Voice of Jazz

Karolina Pasierbska – Album Beautiful Creation

Emotional Vocal jazz

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd

The Orchard

La voix haut perche ou la voix murmure, il y a de l’emerveillement a chaque parole, chaque refrain. On pourrait la chercher, on pourrait la trouver, comme un labyrinthe de bonheur a suivre un chemin de vie et rien d’autre. La legerete est parfois tres soutenable quand elle a du charme et du plaisir. La legerete est un souffle sur la vie, sans trompette, ni bougies, mais c’est un balancement, peu de dehanchement, juste un enchantement. Karolina Pasierbska, de ses plaines cosaques a conquis ce ton juste, beau et sobre a la fois. Un rien qui fait de cette demoiselle, une belle dame. Des textes, des intentions comme « Human Rights » qui en disent long sur le questionnement de la belle personne. Car cheminer dans l’univers n’est pas juste une ballade onirique. On se doit aujoud’hui d’ouvrir grand les yeux, sinon d’ouvrir grand son cœur. Le monde est en demande de grande chose, de grandes causes. Non par plaisir mais par urgence de vie, on se doit de porter ses nos et ses pas au dela des sentiers rabattus. Autant de chansons, autant de temoignages que Karolina nous delivre. Et c’est un pas ivre que je respire a ces melodies et histoires troublantes.

Un album a ne pas rater, un album a s’inspirer et a respirer.

Hellen Page

Beautiful Creation (descriptive)

Beautiful Creation is a melodic jazz album dreamed up by Michael Shepstone and Stephen Ennever both of whom have been involved in many other musical projects.

After writing the songs they searched for the right vocalist who could inject the warmth and feeling into the tracks, and after hearing Karolina Pasierbska singing in a club in Munchen they invited her to join the project.

Her smooth vocals compliment the songs and the lyrics and add a dreamy feel to songs such as “ Beautiful Creation “ and “Too Good For Me “ Her rendition of “Good Morning Boss” and “Tomorrow Tonight” add a sparkle Whereas in the song “ Human Rights” and “If I Were Her” you can feel the desperation of the lonely heart.

“Emotional” is one of the highlights of the album and is sure to secure a lot of covers.

All in all a great album and one for any connoisseur

Introducing Karolina Pasierbska the voice of melodic jazz.

Growing up in the small town of Trzebnica in Poland, music was always her passion – first as a dancer, then the piano and finally as a singer of many different styles and genres. 

In 2007 she finished her vocal studies and immediately took the position of soloist in Stadttheater Bremerhaven in Germany. In 2012 onwards, Karolina performed the main role from the Austrian musical „Sissi – Liebe, Macht & Leidenschaft“ across Germany, Austria and Switzerland melting the hearts of thousands fans with her delicate and beautiful voice.

Although she has made a name for herself singing opera and musical her heart has always leaned towards jazz and when she was approached to record a jazz album it was a done and dusted deal.

The resulting album is a combination of original songs and her warm heartfelt vocal style bringing the lyrics and tracks to life.

Close your eyes and dream.

Beautiful Creation (french descriptive)

Beautiful Creation est un album de jazz mélodique imaginé par Michael Shepstone et Stephen Ennever qui ont tous deux été impliqués dans de nombreux autres projets musicaux.

Après avoir écrit les chansons qu’ils ont cherché le chanteur droit qui pourrait injecter la chaleur et le sentiment dans les pistes, et après avoir entendu Karolina Pasierbska chanter dans un club à Munchen, ils l’ont invitée à rejoindre le projet.

Son chant lisse complimente les chansons et les paroles et ajoute une sensation rêveuse à des chansons telles que “belle création” et “trop bon pour moi” son interprétation de “Good Morning Boss” et “demain soir” ajouter un éclat alors que dans la chanson “droits de l’homme” et “si je wer e elle “vous pouvez ressentir le désespoir du cœur solitaire.

“Émotionnel” est l’un des points saillants de l’album et est sûr de sécuriser beaucoup de couvertures.

Dans l’ensemble un grand album pour tous les connaisseurs

Présentation de Karolina Pasierbska la voix du jazz mélodique.

En grandissant dans la petite ville de Trzebnica en Pologne, la musique a toujours été sa passion-d’abord comme une danseuse, puis le piano et enfin comme un chanteur de nombreux styles et genres différents.

En 2007, elle termine ses études vocales et prend immédiatement la position de soliste au Stadttheater Bremerhaven en Allemagne. À partir de 2012, Karolina a joué le rôle principal de la comédie musicale autrichienne «Sissi – Liebe, macht & Leidenschaft» à travers l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, fondant le cœur de milliers de fans avec sa belle et délicate voix.

Bien qu’elle se soit fait un nom pour chanter l’opéra et la comédie musicale, son cœur s’est toujours penché vers le jazz et quand elle a été approchée pour enregistrer un album de jazz, c’était une affaire faite et dépoussiérée.

L’album qui en résulte est une combinaison de chansons originales et son style vocal chaleureux chaleureuse apportant les paroles et les pistes à la vie. Fermez les yeux et rêvez

MASAE GIMBAYASHI Nouvel Album “SLEEPLESS NIGHT” Concert Exceptionel 26 Fevrier 2019 Sunset Sunside – Paris

MASAE GIMBAYASHI

New Album “SLEEPLESS NIGHT”

Cd Digital & Cd Physical

Label Plaza Mayor Company Ltd

Concert Exceptionel 26 Fevrier 2019

Sunset Sunside – Paris

La fluidité du geste, la sérénité face au clavier,… note blanche, note noire, les mondes secrets de Masae Gimbayashi, s’affrontent, se dévoilent et se réjouissent dans une note finale. Car d’un esprit classique peut naitre des aventures bouleversantes et renversantes. Comme le corps d’une danseuse courbe sur un pas de deux, elle s’invente, innove et enchante. Sans doute un parfum du pays au soleil levant, sans doute les aurores non boréales mais enchantées. Les partitions s’alignent, les ambitions d’une musique fine et balançant entre un jazz feutre et un Erik Satie, entre préludes et improvisations, Masae Gimbaysahi trouve sa voie dans un sentier lumineux. S’essayer dans un Sleeplees Night ou Novellette in Fourths et se fondre dans un Three-Quarter Blues, on peut comprendre que les murs du Sunset Sunside l’accueilleront avec bienveillance.

De ces notes changeantes et aimantes on ne retiendra qu’un regard heureux.

Soyez de ces amoureux-là, nous on aime déjà.

Helen Page

” Masae has enchanted the audience with a recital of high quality and her Asiatic charms all in delicacy” (Dauphiné Libéré, France)  “She is a real artist.” (Jay Gottlieb)  She gives concerts in Europe, Japan, USA,  highly appreciated by opera singers and instrumentalists. Each of these collaborations is highly appreciated by the audience. She explores her univers pianistic “out of border’.

Masaé Gimbayashi – piano
Masaé Gimbayashi est une pianiste d’origine japonaise qui s’est installée en France, il y a 30 ans.  Masaé avec son dernier album, est l’éclosion d’une promesse occidentale par un syncrétisme apportant notion nouvelle riche d’une consécration, de la carrière de l’Artiste. Vous obtenez un “cocktail émotionnel” qui se produira à chaque fois que vous entendrez un morceau ou un passage particulier.

Credits

Sound Takahiro Sakai

Promotion Ryuichi Amano

& Takahiro Sakai

Piano accord Yu Takagi

Enregistre Kanagawa Art Hall – Japan

Aout 2018

https://itunes.apple.com/hk/album/sleepless-night/1448827647?l=en

Dans un monde de la post-vérité, de nouvelles formes de luttes émergent

« Le sort de la vérité a toujours été très fragile », a déclaré il y a quelques jours Edgar Morin lors du colloque sur la post-vérité à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris. A cette occasion, chercheurs, décideurs publics et professionnels des médias ont décrit cette société de la désinformation, rétablit quelques faits sur les fake news et proposé quelques pistes pour lutter contre l’infox. 

Un monde pris dans les mailles de la post-vérité

Le terme de « post-vérité » a été utilisé pour la première fois en 2004 par l’écrivain américain Ralph Keyes. Il décrit la post-vérité comme l’apparition d’un système ou d’une société où la différence entre le vrai ou le faux n’a plus d’importance. Cette définition a éclaté aux yeux du monde en 2016 avec le vote pour le Brexit et l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. Et fake news a été élu terme de l’année 2017.

La montée des populismes va de pair avec la post-vérité, car leurs leaders cherchent ce clivage avec ceux qui sont censés savoir : le pouvoir, les élites. Et le relativisme de l’opinion l’a emporté. L’affirmation de faits absolument faux sont analysés comme s’ils étaient vrais.

Michel Wieviorkaprésident de la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) parle même « d’effondrement du système d’information classique ». Pour Myriam Revault d’Allonnes, philosophe et chercheuse associée au CEVIPOF à Sciences Po, « la post-vérité porte non pas atteinte à une vérité de type rationnelle ou théorique mais porte atteinte très profondément à la capacité de juger des citoyens qui se trouve très profondément ébranlée à partir du moment où le débat d’idées met en jeu des opinions qui n’ont même plus besoin d’être appuyés sur des faits ». Le débat d’idées est donc bien biaisé par les infox.

Le phénomène est, on le sait désormais, accentué par les réseaux sociaux, qui en ont industrialisé la pratique et qui s’en auto-nourrissent du fait des biais structurants des algorithmes. Le sociologue Dominique Cardon a parlé de la polarisation du web, c’est-à-dire de la formation d’une bulle idéologique où des opinions similaires encouragent une radicalisation des prises de parole sur cet espace. Francesca Musiani, chargée de recherche au CNRS, fait état de « mise en silo » car le partage de l’information répond à des logiques d’affinité et de proximité. C’est notamment le cas du référencement du Google qui se fait par popularité mais pas uniquement.

Depuis 2010, Google a introduit dans son algorithme PageRank une personnification du résultat qui se base sur les sites précédemment consultés et les recherches récentes, accentuant de facto ce phénomène. L’activiste Eli Pariser parle même d’espaces cognitifs clos, qui conforterait chacun dans ses opinions. Ce sont évidemment des effets collatéraux du modèle économique du moteur de recherche, mais qui favorise et renforce le maillage de la post-vérité dans notre société. C’est d’autant plus vicieux, explique Romain Badouard, maître de conférence à l’université Paris 2 Panthéon-Sorbonne, qu’il s’agit en fait d’une forme de propagande intérieure indolore et satisfaisante.

 3 chiffres à retenir :

  • 2004 – L’année d’apparition du mot post-vérité
  • – Sur Twitter, les fake news se propagent 6 fois plus vite que les informations vérifiées
  • -35 – Les moins de 35 ans ayant un faible niveau d’études sont ceux qui croient le plus aux infox

« From the bottom » : développer chez les jeunes un système de pensée analytique

Cette notion de « satisfaction » est fondamentale dans le processus cognitif. Selon le sociologue Gerald Bronner, « la robustesse d’une proposition intellectuelle n’est peut-être que la satisfaction intellectuelle qu’elle produit dans le cerveau de ceux qui l’accueillent ». Il est ici question de biais cognitif. Ce n’est donc pas lié à la qualité de son argumentation mais à l’intuition, à la satisfaction que le cerveau reçoit dans un premier temps.

https://itunes.apple.com/hk/album/35/1347272056?l=en

Dans le prolongement de sa pensée, Gerald Bronner montre que cet aspect psychologique est intimement lié avec l’aspect social, dans la mesure où les fake newssont généralement « enrobées » dans des narrations idéologiques, politiques qui vont accélérer la puissance de diffusion de ces biais. La situation concurrentielle entre les infox et les informations vérifiées est donc problématique.

Pour lutter face à cela, Gerald Bronner préconise une nouvelle forme de régulation : une régulation individuelle. Cette forme de régulation consiste à développer un esprit critique, on parle même de « système de pensée analytique ». Scientifiquement, il a été prouvé que la stimulation de la pensée analytique réduit l’adhésion à des théories complotistes. C’est la raison pour laquelle le sociologue recommande d’apprendre aux élèves du cycle primaire jusqu’à l’université le fonctionnement de leur cerveau. Le principal biais dont il est question est le biais de la taille de l’échantillon. Biais sur lequel s’appuie principalement les infox. Par exemple, un compte Twitter avait « prédit » les attentats de Paris deux jours avant le 13 novembre.

Ce compte était en fait un bot qui publiait massivement des tweets sur des attentats fictifs partout dans le monde dans le seul but de susciter des clics. La probabilité que la teneur tweet soit réelle était donc très faible, mais nécessairement, avec un grand nombre de tentatives, la probabilité qu’un des tweets soit « juste » augmentait. Initier les élèves à ce type de situation pourrait permettre de lutter un peu plus efficacement sur le long terme contre les fake news.

« From the top » : pour un pacte sur l’information et la démocratie

Reporters sans frontières a, de son côté, initié en novembre 2018 un pacte pour la démocratie afin de « traiter non pas les phénomènes mais les causes de ce dérèglement de l’espace public » d’après Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Le problème majeur, selon lui, est lié au décalage entre la protection de la liberté d’expression et d’opinion, historiquement créée au niveau national (cf Loi Bichet, Loi de 1986, etc.) et la réalité de l’espace globalisé. Aujourd’hui tout le monde peut interférer dans l’espace public d’une démocratie même en étant à l’autre bout du monde. « La place du village qui, autrefois était une compétence des Etats, est déléguée à des entités privées ou étatiques d’autres pays. Ça peut être Mark Zuckerberg aussi bien que Xi Jinping ».

https://www.amazon.fr/35-Masa%C3%A9-Gimbayashi-Barbotte/dp/B07B1XPYJW/ref=sr_1_3?s=music&ie=UTF8&qid=1550344072&sr=1-3&keywords=masae+gimbayashi

C’est pourquoi RSF a créé une commission sur l’information et la démocratie, composée de 25 personnalités de 18 nationalités différentes. Y figurent des lauréats du prix Nobel, des spécialistes des nouvelles technologies, des journalistes, des juristes et des anciens dirigeants d’organisations internationales. Cette commission a édicté une déclaration qui « vise à entrer dans cette nouvelle logique afin de définir les obligations des entités structurantes de l’espace public ». RSF a donc sélectionné douze pays qui vont s’engager à signer un pacte sur l’information et la démocratie sur la base de la déclaration évoquée ci-dessus. Le but est, à terme, de créer une entité qui associera des experts indépendants qui pourra édicter des propositions avec un monopole de l’initiative et qui pourront être mises en œuvre par des Etats.

Elle repose sur des principes forts :

  • Le droit à l’information fiable
  • La liberté de la presse
  • La vie privée
  • La responsabilité des participants du débat public
  • La transparence des pouvoirs

En parallèle, RSF mène un combat en amont dans les process de fabrication de l’info. On parle ici de market regulation et self regulation. L’ONG préconise une standardisation des méthodologies du journalisme conçue par des experts indépendants, base à partir de laquelle ils pourraient construire un outil qui permettrait de mesurer l’intégrité d’une source d’information, une sorte de label. Cela permettrait aux plateformes d’intégrer cet outil dans leurs algorithmes pour pondérer certaines sources d’informations en fonction de ce critère objectif.

T-VIBE – Album “Vaky Masoandro » Le jazz d’Outre Mer

Les iles forment les caractères, d’insulaires, de révolutionnaires ou d’étranges pacifistes. Cernes par les eaux, mais regonfles d’imagination. Les habitants cultivent ces espoirs brillants comme des poissons aux soleils ou des fantasmes de paradis qui n’en sont pas.

T-Vibe alias Tahina Ramahefason, est de ces types d’insulaires qui a rajoute a son imagination la partie cuivrée et courbée d’un saxophone. Une imagination de faiseurs de sons, un caractère de piano forte dans la tête, il nous livre un puissant message. Message cinglant de portées inégales et travailles, messages d’un swing vertigineux et amoureux.

Son album « Vaky masoandro » n’est pas un énième jazz-jazzifiant, mais un bel outil de cet enfer au paradis. Un refrain de la vie qui se cherche et se trouve, un éclat de son dans l’univers bleute, floute…

Un clip témoigne de cet emballement poétique et du manège féerique qui l’entoure.

Madagascar n’est pas qu’un film, c’est aussi une autre réalité que nous démontre T-Vibe et son Vaky masoandro.

Que longue vie lui soit donnée.

Hellen Page

T-VIBE – Album “Vaky Masoandro »

Le jazz d’Outre Mer

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company – The Orchard

Saxophoniste, pianiste, et finalement un multi-instrumentiste, TahinaVibe est un passionné de musique. Professeur de musique, chef de choeur, arrangeur, compositeur… il est dans tout ! L’artiste participe actuellement au projet Malagasy RoadShow, un film documentaire sur la rencontre musicale entre le jazz et le terroir ! Portrait.

Passionné de jazz, d’une carrure qui ne laisse pas ces dames de marbre, un humour qui amuse la galerie et surtout de la musique, encore et toujours, puisqu’il ne vit que pour ça. Tahina Ramahefason, ou TahinaVibe pour son pseudo, est bien connu de la sphère musicale locale. La musique, il est tombé dedans dès son plus jeune âge. Il apprend tout de son paternel. Et connaît toutes les ficelles de cette discipline artistique. TahinaVibe se montre alors

très précoce et commence comme chef de choeur à 15 ans. Il continue et monte son propre groupe a capella, Vetso, à l’âge de 16 ans. Musicien qui joue de tout, il se met au piano à 17 ans pour accompagner le très célèbre Rasamoelijaona Wilson, artiste malgache qui évolue dans le style « ba-gasy ». Il devient ensuite enseignant et devient le chef de choeur du groupe de gospel Singers of Jesus, en 2004. Son parcours s’enrichit, et TahinaVibe, déjà membre du Jazz Club du CGM, contribue à mettre en place l’AF Jazz, et participe au Tremplin Madajazzcar avec le groupe The Band en 2011. Ensemble, ils feront une tournée dans tout Mada en 2012. En 2015, il monte le groupe Angroov’, rejoint Fanaiky et Mendrika dans leurs projets. Aujourd’hui, TahinaVibe est professeur de chant ,piano et de saxophone au CGM.

https://itunes.apple.com/hk/album/vaky-masoandro/1435548707?l=en

Opus aux couleurs du jazz au saxophone, « Vaky masoandro » contient neuf titres dont sept créations et deux interprétations.

Vaky Masoandro – Track List

1 – Bitsi Pahatsiarovako

2 – Vaky Masoandro

3 – Rediredy

4 – Analamanga Mikaro-Peo

5 – Tsy Maty Manota

6 – Zara Telo

7 – Totoafo

8 – Valin-Kafatra

9 – Gian Steps

SARAH EDEN & TRIO YANIV TAUBENHOUSE TRIO Album “AILLEURS”

Une voix de velours s’installe comme dans le sofa de la vie. Ses mots, ses souffrances, ses bleus, ses résonnances. Des textes cisèles ou le quotidien prend le sens du vécu. Des musiques au service des mots…. Voila en quelques notes le paysage nocturne et diurne d’une Sarah Eden qui nous ballade Ailleurs.

Ailleurs, titre de cet album accompagne par le Yaniv Taubenhouse Trio, trio qui promène ses légendes dans le New York Under night des jazzmans recroquevilles sur des arcs en ciels de touches blanches et noires.

Ailleurs, titre d’un album aux couleur automnale ou hivernales, bref un album de saison ou l’on se plait à se rappeler à la mémoire, les contours d’un passe, le souci du présent.

Ailleurs, titre et chansons en notes et boucles, des textes que l’on avait oubliés depuis longtemps. La langue française s’en soucie et c’est tant mieux.

Sarah Eden, a dans son imaginaire et dans son nom toute la célébration de cet éden dont nous rêvons tous un peu.

Laissons-nous aller à rever avec Sarah Eden….

Hellen Page.

SARAH EDEN & YANIV TAUBENHOUSE TRIO

Album “AILLEURS”

Label Plaza Mayor Company Ltd

Distribution Sergent Major Company Ltd – The Orchard

 

En Concert exceptionnel au SUNSET SUNSIDE – PARIS le 17 Octobre 2018

Sarah Eden – vocal; Olivier Hutman – piano ; Gael Petrina – c.bases ; Pierre Mangeard – batterie

https://www.sunset-sunside.com/2018/10/artiste/3093/5610/

Au soleil, à Harlem, dans le ventre d’un piano ou dans une banlieue de la mémoire, les histoires, les émotions et les mélodies s’échappent et s’animent dans la chaleur de la voix de Sarah Eden. Le pianiste Yaniv Taubenhouse révèle les couleurs de cet album par ses arrangements magnifiquement interprétés par son Trio New Yorkais. Arc-en-ciel fuyant, toujours plus loin , ailleurs..

In the sun, in Harlem, in the depth of a piano, or in a suburb of memory ,tales, emotions and melodies escape and come alive in the warmth of Sarah Eden’s voice. The pianist Yaniv Taubenhouse reveals the colors of this album with his arrangements, beautifully interpreted by his New York Trio with bassist Rick Rosato and drummer Jerad Lippi. Fleeting rainbow, always more distant, always Elsewhere .

https://www.amazon.fr/Ailleurs-Sarah-Eden/dp/B07G46BTC2/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1538305345&sr=1-1&keywords=sarah+eden+ailleurs

CD Digital & Cd Physical disponible sur Amazon 

MANU LE PRINCE – Nouvel Album “In a Latin Mood”

Un vent du Brésil, une conquête de l’Ouest, une passionaria du jazz français… Il y aurait tant de superlatifs et relatifs à poser comme étiquette a une Manu Le Prince. Mais les étiquettes, petits timbres épistolaires, ne disent jamais rien de bon, alors laissons entrer la résonnance Manu Le Prince.

Un nom magique, une voix qui surfe sur les tempos brésiliens et qui s’attarde pertinemment sur une reprise de Claude Nougaro : « Il faut tourner la page ».

La page des clubs parisiens, du jazz d’estrade et du jazz Saint Germain accroche aux lampadaires d’un Paris la nuit. La page des musico : brésiliens, français… venant trouble le sommeil et remuant un éternel beat. La page de ses mélos que le jazz véhicule, d’un carrosse flamboyant a l’équipage tanguant de nuits d’ivresse musicale.

Il y a tout cela dans le timbre Manu Le Prince, le partage de l’émotion et l’ouvrage du temps du jazz. Cela fait des mémoires, des images de cartes postales et un sentiment vrai, battit sur des mélodies.

Manu Le Prince esquisse un « In a Latin Mood » et s’esquive quand nous avons l’atteint le Mood. Bravo.

Hellen Page

Le BRESIL en fête à Bercy!!!  avec Art et culture du Brésil – Artbresil
Samedi 22 septembre Manu LePrince II, Julian Leprince-Caetano, Acelino de Paula, Gael Le Prince Caetano & guest Irene Bds!… concerts gratuits!

MANU LE PRINCE

Album “IN A LATIN MOOD

Digital & Physical Distribution 

Plaza Mayor Company Ltd

Sergent Major Company Ltd

The Orchard

Featurings et compositions exceptionnelles de Baptiste Trotignon, Gregory Privat, Giovanni Mirabassi, Marc Berthomieux, Lalo Zanelli, Julian Le Prince-Caetano et Kenny Barron.

Manu Le Prince se partage entre Paris et Rio depuis plus d’une une vingtaine d’années. Après un hommage à Cole Porter, et à Johnny Alf, pionnier de la bossa nova, Manu Le Prince revient à la création.

Les grands noms de la scene jazz actuelle se sont retrouves autour de ce nouvel album « In a Latin Mood » : Baptiste Trotignon, Gregory Privat, Giovanni Mirabassi, Marc Berthomieux, Lalo Zanelli, son fils Julian Le Prince-Caetano et Kenny Barron pour une adaptation de « Twilight Dream ». Album realise par Minino Garay.

Tout au long de cet album Manu Le Prince pose sa voix et ses textes sur les morceaux instrumentaux, et écrit sur de nouvelles musiques inédites de Baptiste Trottignon, Giovanni Mirabassi ou Grégory Privat, des textes en anglais, en brésilien et même en français s’offrant une reprise « d’Il faut tourner la page » de Nougaro & Fraisse, sous les accords de Grégory Privat et les notes du saxophoniste Baptiste Herbin.

Il en découle un album original et personnel avec son propre style.

Cd Digital & Cd Physical on Amazon

https://www.amazon.fr/Latin-Mood-Manu-Prince/dp/B074DB7PNB/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1537063804&sr=1-1&keywords=manu+le+prince+in+a+latin+mood

JEAN PAUL DAROUX PROJECT – Album «LA LEGENDE DES 7 SAGES » Un Jazz Pop Melodique

Jean Paul Daroux ou quand la musique se fait légère, tellement vrai dans une simplicité harmonique. Toute la difficulté n’est pas d’aligner les notes superflues, mais comme dans la cuisine de chef, d’en substituer les parfums, les essences. Jean Paul Daroux aurait-il un talent a porter la toque des grands chefs, je le crois. Pimentées, assaisonnées… mais surtout envolée et enlevée. Cette façon de voir le jazz, contemporain, dépoussiéré et inspire… Pas très loin des cotes californiennes, un rien pop, un rien Zappa, un rien Henrix. Cette audace d’ouverture sera balayée par les uns mais tellement positive que l’on a envie de s’y retrouver. Il y a de la respiration, des vents contraires et des marées montantes. Les solos ont un bien communs, un regard attendri. Cette fois, le jazz s’envole et c’est tant mieux. Avec un titre initiatique, un parcours qui n’en n’est pas moins, on aura trouvé les pistes d’un puzzle mêlant l’esprit et le réel. Vous nous faites plaisir Jean Paul Daroux et nous avons plaisir a vous entendre…

Hellen Page

Album «La legende des 7 sages” sortie sur le Label Plaza Mayor Company Ltd – Distribution Sergent Major Company Ltd – Emi – The Orchard.

JEAN PAUL DAROUX PROJECT – Album «LA LEGENDE DES 7 SAGES »

Un Jazz Pop Melodique…

Cd Digital & Cd Physical

Label Plaza Mayor Company Ltd

The Orchard

Le pianiste, compositeur varois Jean-Paul Daroux signe un album résolument

mélodique, conçu comme un storyboard pour le 7ème art. Une musique narrative, raffinée qui sait s’affranchir des styles (jazz, pop/rock, classique ….).

Après les albums « déambulations » et « prélude for a new world » ce troisième opus est la suite logique de ce voyage céleste dans notre imaginaire. Des compositions très inspirées où se mêlent souvenirs d’enfance et évènements plus récents. C’est avec ce regard curieux et interrogatif sur le monde et l’actualité que le pianiste trouve ses sujets d’inspirations ; La conquête spatiale avec « la navette Orion ne répond plus », les attentats de Paris « la danse des crayons » de Nice « une si belle journée d’été », Florence Arthaud « La ronde des hélicos », la chasse à la baleine « dans les brumes de l’Atlantique

nord », plus personnels « né à Gennevilliers » et « libido ad libitum », philosophique et politique « la légende des 7 sages ».